13 341 personnes connectées

L’Europe approuve la 3G/4G dans les avions, vous allez enfin pouvoir rester connecté en vol

grace-a-la-3g-autorisee-dans-les-avions-vous-pourrez-bientot-restes-connectes-en-plein-volUne

Le temps où l’usage des téléphones étaient strictement interdits dans les avions touche à sa fin : si leur utilisation pendant les phases de décollage et d’atterrissage vient d’être autorisée, vous aurez bientôt des accès 3G et 4G en plein vol. Une nouvelle qui en ravira plus d’un et que DGS vous explique plus en détails.

Après avoir annoncé le 14 novembre 2013 que les smartphones, tablettes et e-readers étaient désormais utilisables durant les phases de décollage et d’atterrissage à travers tous les pays d’Europe, la Commission Européenne a donné le lendemain l’autorisation aux compagnies aériennes de déployer les réseaux 3G et 4G dans leurs avions. Jusqu’alors, les passagers étaient autorisés à utiliser la 2G pour écrire ou appeler depuis leur mobile ce qui rendait toute connexion internet quasi-impossible.

Bien que les réseaux 3G et la 4G  soient dotés d’une capacité de rapidité pour le partage des données, ne vous attendez cependant pas à une vitesse supersonique. Ainsi, la Wi-Fi et le partage de données en vol dépendent des satellites pour vous connecter à Internet et sont généralement lents comparés aux communications terrestres.

grace-a-la-3g-autorisee-dans-les-avions-vous-pourrez-bientot-restes-connectes-en-plein-vol4

Pour y remédier, plusieurs entreprises (notamment T-Mobile) travaillent sur le développement de nouvelles technologies qui pourraient se connecter directement aux réseaux LTE habituels, contournant ainsi les satellites et facilitant une connexion plus rapide. Autre avantage de cette connexion directe, la baisse des taux d’itinérance «douloureusement coûteux» que les passagers payent lorsqu’ils se connectent à un réseau mobile embarqué. Ainsi, ces derniers seront désormais reliés à un réseau normal et devrait être protégés par les régulations d’itinérance de l’Union Européenne.

Enfin, la Commission Européenne, précise tout de même que cette nouvelle législation ne vous donne en aucun cas le droit d’utiliser votre téléphone sur les vols européens : ce sont les compagnies aériennes qui restent maîtres à bord et qui décideront ou non de proposer ce genre de services dans leurs avions… En espérant qu’elles le proposent toutes !

grace-a-la-3g-autorisee-dans-les-avions-vous-pourrez-bientot-restes-connectes-en-plein-vol2

grace-a-la-3g-autorisee-dans-les-avions-vous-pourrez-bientot-restes-connectes-en-plein-vol3

grace-a-la-3g-autorisee-dans-les-avions-vous-pourrez-bientot-restes-connectes-en-plein-vol1

De l’homme d’affaire au geek en passant par l’internaute occasionnel, cette nouvelle ne manquera pas de faire des heureux ! Chez DGS, on est tous ravis de savoir qu’on pourra continuer de surfer sur la toile même pendant les vols long-courriers. Vous pourrez même continuer à faire des découvertes sur DGS depuis les airs 😛 ! Selon vous, entre sécurité et connexion, pensez-vous que ces mesures auraient pu être prises plus tôt ?

Ces articles vont vous plaire

— @DailyGeekShow

Castelmoron-d’Albret, en Gironde, est la plus petite commune de France avec ses 8 petites rues