12 282 personnes connectées

L’esprit aux commandes des fauteuils roulants grâce aux neuroprothèses

L’impression est un peu troublante. L’imaginer est presque surréaliste. Et pourtant, les chercheurs de l’EPFL ont rendu possible le pilotage de fauteuils roulants par la pensée. Ils ont ainsi créé un système d’assistance très sophistiqué aidant le cerveau humain dans cette tâche.

Sur la photo ci-contre, Michele Tavella dirige un fauteuil roulant par la seule action de sa pensée. Il porte sur la tête un casque couvert d’électrodes qui sont chargés de transmettre les signaux de son cerveau à un ordinateur qui les traduit aussitôt en commandes.

« C’est pourtant quelque chose de très simple et naturel, explique le doctorant de l’EPFL. Il me suffit de penser à bouger la main droite pour que le fauteuil tourne dans cette direction. »

Il a fallu quelques heures de travail pour que son cerveau s’adapte au logiciel et vice-versa : le programme s’adapte également de son coté aux particularités du cerveau de l’exécutant.

On image très bien l’utilité de cette technologie pour des personnes handicapées dans l’incapacité de diriger un fauteuil électrique manuellement. Ces avancées technologiques annoncent une nouvelle ère, bien au-delà de celle de la réalité augmentée, celle où les machines qu’on utilise seront capables de réagir en fonction de nos pensées, nos ordinateurs, nos téléphones, et nos jeux vidéos à l’instar de NeuroSky utilisé par Square Enix.