12 440 personnes connectées

Les pires tragédies du XXIème siècle mises en scène par des enfants

les-pires-tragedies-du-xxieme-siecle-mises-en-scene-par-des-enfants (6)

In the Playroom est une série de photographies à découvrir sans attendre : Quand la violence de l’actualité rencontre l’innocence des enfants sur un shooting photo, voici ce que ça donne…

Le canadien Jonathan Hobin vous invite à suivre In the Playroom, une série de photographies controversées qui met en scène des enfants dans des rôles de « grands » de notre génération. Ces clichés directement jugés choquants par l’opinion publique, ont été accusés comme étant « l’œuvre d’un malade mental ». Pourtant, cette mise en scène porte un message percutant : le photographe ne se contente pas de recréer un théâtre de marionnettes basé sur des faits réels et brutaux, il espère aussi sensibiliser la société actuelle sur la gravité des événements par le biais de l’insouciance des enfants. 

L’auteur de cette soi-disant polémique affirme dans une interview que les parents de ces enfants comprenaient parfaitement la portée morale de ce travail.

Voici les photographies qui ont suscité de nombreuses réactions aussi négatives qu’encourageantes :

« A boo grave » : La représentation d’un prisonnier d’Abou Ghraib. (Irak)

 

« Seal Heart » : Au Canada, la question de la chasse au phoque se pose, ce qui coïncide avec la piñata de l’animal, transcendée de toutes parts…

 

« The Twins » : Les attaques du 11 septembre 2001 au World Trade Center. (New-York)

 

« Dear Leader » : L’émergence de la Corée du Nord en tant que superpuissance.

 

« White Nights » : Le faux suicide collectif de Jonestown… 914 personnes retrouvées mortes au Guyana. (Ancienne Guyanne britannique, près du Vénézuela)

 

« American Idol » ou la mort de JonBenet Ramsey le 25 décembre 1996. La petite fille avait 6 ans et 4 mois, elle a été battue, étranglée et a subi des violences sexuelles avant d’être laissée pour morte…

 

« Diana’s dead » : Le tragique accident de la route de Lady Diana.

 

« The Saints » : L’ouragan Katrina a déferlé sur les Etats-Unis le 29 août 2005.

 

« Spring Break » : La disparition de l’étudiante Nathalee Holloway lors d’un voyage scolaire dans les Caraïbes en mai 2005.

 

« Boxing Day » ou la représentation du tsunami qui a ravagé le Sud-Est de l’Asie en 2004.

 

 « Vegas Wedding » : Le magicien-illusionniste Roy Horn (du duo Siegfried & Roy) se fait attaquer par un tigre lors d’une représentation à Las Vegas le 3 octobre 2003.

 

L’ensemble des médias occidentaux est certainement la principale source d’inspiration de Jonathan Hobin, car il la critique à partir du traumatisme des enfants qui les perçoivent d’un œil différent des adultes. Nos petits protégés sont non seulement les plus susceptibles d’être confrontés à des informations agressives et souvent massives, mais aussi de les interpréter ou même, dans des cas extrêmes : de les imiter. La télévision, la radio, les journaux, les publicités et l’Internet vont-ils trop loin dans le partage d’informations ? Il n’est pas sûr que le bon public soit visé…

Ces articles vont vous plaire

Accompagnez-nous sur les réseaux sociaux