13 209 personnes connectées

Découvrez les jeux maudits Saint Seiya, ces adaptations ratées des Chevaliers du Zodiaque

saint-seiya-une-3

Les Chevaliers du Zodiaque, alias Saint Seiya pour les puristes, est l’un de ces mangas cultes qui ont fait rêver certains d’entre vous à l’époque du Club Dorothée. Forte de son succès aussi bien en France qu’ailleurs, la licence a eu droit à des adaptations en jeu vidéo. Pourtant, à l’image des malheurs qui ont frappé Athéna, la saga semble victime sur console d’une malédiction qui rend chaque jeu mauvais. SooGeek a mené l’enquête et vous propose de découvrir cette facette des chevaliers qui ternit leur cosmos depuis les années 90.

 

Pour comprendre l’origine du mal qui frappe les jeux Saint Seiya, remontons le temps précisément en 1987. Le manga cartonne au Japon aussi bien en format papier qu’en anime et les aventures de Seiya et ses compagnons rythment vos mercredis après-midi. Bandai, qui a les droits d’exploitation de la licence, décide donc d’adapter le manga en jeu vidéo pour la console phare de l’époque : la NES. C’est ainsi que nos consoles voient débarquer Les Chevaliers du Zodiaque : La légende d’or, adaptation française du jeu Saint Seiya : Ogon Densetsu. Il s’agit du premier jeu Saint Seiya à arriver en France mais aussi celui qui marque le début de la malédiction des chevaliers.

saint-seiya-nes

Vous n’y avez peut-être pas joué, mais si vous suivez le Joueur du Grenier sur YouTube, vous avez déjà croisé la déclinaison NES des Chevaliers du Zodiaque. Mêlant beat’em all et exploration, le jeu propose des graphismes plutôt moyens pour l’époque et un système de combat au tour par tour avec gestion de la jauge de cosmos. Cependant, sa difficulté parfois trop élevée, son aspect répétitif et sa fidélité par rapport au manga ont divisé aussi bien les joueurs que les fans.

Après cette première tentative de portage en demi-teinte, Bandai met de côté la licence en Europe tout en sortant quelques jeux uniquement au Japon. Ce n’est qu’en 2005 et 2006 que les chevaliers reviendront sur nos consoles avec Saint Seiya : Les Chevaliers du Zodiaque : Le Sanctuaire et Saint Seiya : Les Chevaliers du Zodiaque : Hadès, tous deux sortis sur PS2. Développés par Dimps, les deux titres sont des jeux de combat dans lesquels les fans avaient mis beaucoup d’espoir… en vain.

saint-seiya-hades

Pouvoir incarner son chevalier préféré qu’il soit d’or, de bronze ou du côté d’Hadès et en prime affronter un ami en local étaient de vraies nouveautés amenées par les 2 jeux. L’histoire est aussi bien plus fidèle au manga, de quoi combler davantage les fans qu’avec le jeu NES. Toutefois, ils souffrent toujours de gros défauts.

Tout d’abord, leurs graphismes sont plus proches des débuts de la console que de la fin. Ensuite, les jeux souffrent à la fois d’une durée de vie trop courte et de coups trop peu variés malgré un gameplay facile à assimiler. Enfin, ceux qui y ont joué doivent encore avoir les paumes de main qui souffrent à l’idée de devoir ranimer un personnage mal en point. Si les jeux ont pu combler les fans de la première heure, les deux titres n’ont pas conquis les critiques, faisant toujours planer la malédiction Saint Seiya. Un souci que les éditeurs espèrent faire disparaître avec l’arrivée de la 6e génération de consoles.

saint-seiya-brave-soldiers

La PS3 est la console qui a vu passer le plus de jeux Saint Seiya. La Bataille du Sanctuaire (remake de l’opus PS2) est le premier, mais il a été suivi par deux autres jeux : Saint Seiya Brave Soldiers en 2013 et Saint Seiya Soldiers’ Soul (aussi disponible sur PS4 et sur Steam) en 2015.

Une nouvelle fois, c’est le style jeu de combat qui est privilégié pour vous faire incarner les chevaliers d’Athéna. Niveau histoire, si vous êtes fan de l’arc d’Asgard, de Poséidon et de la série Soul of Gold, ces jeux sont faits pour vous et en cela, ils ont de quoi séduire. Graphiquement, des progrès sont faits mais les titres peinent toujours au niveau du gameplay. Les coups toujours peu variés, les personnages pas tous équilibrés et la durée de vie ont de quoi en rebuter plus d’un. Cependant, plus on avance dans le temps et plus les jeux s’améliorent. De quoi espérer l’adaptation idéale !

saint-seiya-soldiers-soul

 

A l’image de certains jeux Dragon Ball, Saint Seiya n’a pas eu de chance en matière d’adaptations vidéoludiques. Entre les soucis de graphismes, de gameplay et même de scénario, rien n’a été épargné au chevalier Pégase et à ses compagnons. Cependant, au-delà de cette malédiction, les jeux sont si peu nombreux qu’en voir un sortir sur nos consoles a de quoi ravir les fans du manga. Il ne reste plus qu’à guetter le jeu qui réveillera le cosmos de la série et brisera la malédiction en vous comblant, que vous soyez amateur du manga ou adepte des jeux de combat.

Ces articles vont vous plaire

Accompagnez-nous sur les réseaux sociaux