13 665 personnes connectées

Les Français ne reçoivent que 40% de la vitesse annoncée par leurs fournisseurs d’accès à Internet

les-francais-ne-recoivent-que-40-de-la-vitesse-annoncee-par-leurs-fournisseurs-dacces-a-internet-une

La Commission européenne a publié les premiers résultats de son étude sur la réalité des débits des abonnements à Internet en Europe. En France, les débits ne seraient en réalité qu’à 40% de leurs capacités annoncées par les fournisseurs d’accès à Internet.

« Les consommateurs ne reçoivent pas le débit pour lequel ils ont payé » , c’est l’une des conclusions des premiers résultats de l’étude publiée sur le site de la Commission Européenne par SamKnows. Sur les 30 pays européens étudiés : la France est le pays où la promesse des débits annoncés en téléchargement est la moins respectée, soit seulement 40,4% ce qui est en-dessous de la vitesse moyenne européenne qui est de 60,3%. Loin derrière la Croatie (94,8%), la Slovaquie (97,1%) et l’Allemagne (75,1%).

En valeur absolue de débit de téléchargement, l’ADSL français délivre 7,13 Mbps en moyenne en heure de pointe (entre 19 heures et 23 heures) avec 1,95 seconde ce qui est nettement supérieur à la moyenne européenne (1,69 seconde). Le grand gagnant est la République Tchèque avec 11,35 Mbps en moyenne, vient ensuite la Finlande avec 10,73 Mbps et en dernière place la Slovaquie avec seulement 2,99 Mbps.

les-francais-ne-recoivent-que-40-de-la-vitesse-annoncee-par-leurs-fournisseurs-dacces-a-internet1

les-francais-ne-recoivent-que-40-de-la-vitesse-annoncee-par-leurs-fournisseurs-dacces-a-internet2

L’étude s’intéresse également aux résultats des temps de latence (ping). Et encore une fois, la France obtient un résultat supérieur à la moyenne européenne avec 46 ms contre 41 ms. Une même lenteur que l’on retrouve dans le temps moyen de chargement des pages égal à 1.95 seconde contre 1.69 seconde de moyenne tous pays européens confondus. Les Pays-Bas eux sont loin devant en affichant 24.88 ms de temps de latence et 1.05 seconde de temps de chargement des pages en heure de pointe.

les-francais-ne-recoivent-que-40-de-la-vitesse-annoncee-par-leurs-fournisseurs-dacces-a-internet2

Faute d’un nombre de testeurs suffisant en France, les chiffres concernant le câble et la fibre optique n’ont pas pu être annoncés. De ce fait, l’étude est actuellement toujours en cours. SamKnows ainsi que la Commission Européenne continuent de chercher des volontaires pour y participer. Pour ce faire, il suffit de demander un boîtier de test à brancher sur le routeur afin que celui-ci mesure les performances réelles de votre bande passante haut-débit. Quelle est votre réaction en apprenant que vous faites sans doute partie des personnes concernées par ces restrictions et qui n’ont que 40% du débit promis ?

Ces articles vont vous plaire

Accompagnez-nous sur les réseaux sociaux