12 199 personnes connectées

Les femmes ont un nouveau moyen de se protéger des agressions sexuelles grâce à des sous-vêtements anti-viol

Que faire pour baisser significativement le nombre d’agressions sexuelles dans le monde ? Envoyer un message fort aux agresseurs et montrer aux femmes qu’elles ont un moyen de se protéger avec cette gamme de sous-vêtements anti-viol. DGS vous explique le fonctionnement de ce nouveau moyen de protéger les femmes.

AR Wear est une nouvelle marque américaine de vêtements qui se spécialise dans les sous-vêtements féminins. Plus particulièrement dans les sous-vêtements pour protéger les femmes de tentatives de viols. « Nous voulons fournir un produit qui permettra aux femmes et aux filles de se sentir plus en sécurité lors d’un premier rendez-vous, d’une sortie en boîte de nuit ou encore d’un jogging en soirée. »

Pour cela, les modèles AR Wear on été conçu de façon à inclure de nombreuses restrictions afin que personne d’autre que la personne qui les porte ne puisse les déchirer, les enlever, etc. Tout en étant évidemment totalement confortables et esthétiques. Une étude a démontré que le fait de résister à une agression sexuelle diminuait le risque que cela ne dérape encore plus vers un viol. Le produit est censé pouvoir protéger la personne qui le porte même si celle-ci est endormie, trop alcoolisée pour être vraiment consciente ou encore sous l’emprise de drogues (volontairement ou non).

une-marque-cree-des-sous-vetements-pour-proteger-les-femmes-des-viols1

Ce sous-vêtement ne peut pas être déchiré, coupé ou arraché : il est renforcé par une sorte de squelette spécial constitué d’élastiques très résistants qui viennent renforcer certaines parties de l’anatomie féminine : les cuisses et la taille. « La personne qui porte ce sous-vêtement peut ajuster les élastiques des cuisses pour se sentir suffisamment à l’aise avant de les verrouiller. Le même principe est appliqué pour l’élastique autour de la taille, qui est lui renforcé par un système de verrouillage plus élaboré. »

AR Wear a entamé une campagne de financement par les internautes qui a d’ores et déjà porté ses fruits et la marque compte commercialiser des shorts spécialement conçus pour faire du sport ou pour voyager. « Nous pensons que cela donnera des capacités supplémentaires aux femmes pour contrôler ce qu’il leur arrive et ne pas se laisser faire. »

une-marque-cree-des-sous-vetements-pour-proteger-les-femmes-des-viols2

une-marque-cree-des-sous-vetements-pour-proteger-les-femmes-des-viols3

les-femmes-ont-un-nouveau-moyen-de-se-proteger-des-agressions-sexuelles-grace-a-des-sous-vetements-anti-viol2

une-marque-cree-des-sous-vetements-pour-proteger-les-femmes-des-viols4

une-marque-cree-des-sous-vetements-pour-proteger-les-femmes-des-viols5

une-marque-cree-des-sous-vetements-pour-proteger-les-femmes-des-viols-une

les-femmes-ont-un-nouveau-moyen-de-se-proteger-des-agressions-sexuelles-grace-a-des-sous-vetements-anti-viol1

Le projet est vraiment super et c’est avec un grand intérêt qu’on accueille un moyen supplémentaire de lutter contre les viols et les agressions sexuelles. Bien sûr, certains à la rédaction pensent qu’il faudrait surtout faire en sorte que de telles situations ne puissent jamais arriver, mais disposer d’un dernier rempart contre ces actes permettra de se protéger ou de protéger les personnes qui vous sont chères. Que pensez-vous de ce nouveau type de sous-vêtements, est-ce la solution pour empêcher les femmes d’être violées ?

Ces articles vont vous plaire

Accompagnez-nous sur les réseaux sociaux