12 872 personnes connectées

Figure emblématique du folklore japonais, la légende de Kintaro influence les arts nippons depuis des siècles

À la fois Hercule japonais et personnage semi-légendaire, Kintaro est l’une des figures les plus emblématiques de la culture japonaise. Garçon à la force surhumaine, il a réussi à terrasser des ennemis fabuleux ainsi avant de devenir un guerrier connu aux quatre coins de l’archipel. Aujourd’hui comme depuis des siècles, Kintaro se retrouve dans tous les arts et sa légende continue d’inspirer et de fasciner les cinéastes, les mangakas et les écrivains.

 

Comme beaucoup d’autres légendes ou récits mythologiques, le folklore qui entoure le personnage de Kintaro diffère selon les époques. Ainsi, son histoire commence de différentes façons selon la source que l’on choisit de privilégier. Pour certains, Kintaro est l’enfant d’une princesse richissime, pour d’autres, sa mère originaire de la région de Sakata l’élève seule dans la forêt après avoir fui les troubles qui perturbent l’harmonie de sa famille. Mais dans la version la plus répandue, Kintaro fut abandonné à la naissance puis élevé par la sorcière légendaire Yama-Uba.

 

ls-kintaro-yamakin

 

Cette dernière recueille Kintaro, ce qui est inhabituel pour elle puisqu’elle est avant tout connue pour dévorer les hommes qui se perdent en forêt. Pour ce faire, elle se déguise grâce à la magie en sublime jeune femme et guette dans les forêts de montagnes. Le mythe est étroitement relié aux montagnes d’Ashigara ou aurait été abandonné Kintaro selon certaines sources. Une fois qu’un voyageur perdu se retrouve dans les bois, elle l’attire par ses charmes ou prend l’apparence d’une vieille femme pleine de bonne volonté qui saurait l’aider à sortir de la forêt.

Au moment opportun, elle révèle sa véritable apparence avec ses cheveux comme des serpents et sa bouche grandissante jusqu’à être aussi grosse que sa tête. Elle mange les victimes sur place ou les capture pour plus tard. Mais lorsqu’elle découvre Kintaro et son potentiel incroyable, la sorcière se retient. Certaines légendes racontent même que Kintaro serait en fait l’enfant de la sorcière et d’un dragon rouge. Ce qui ne serait pas étonnant lorsque l’on considère les attributs de Kintaro. À peine capable de tenir debout, il avait déjà la force d’écraser des pierres et de déraciner un arbre.

 

ls-kintaro-kintaro

 

Son nom veut dire garçon doré et le concept se retrouve dans son imagerie. Kintaro est un enfant infatigable représenté, soit nu, soit avec une simple tenue où est inscrit le kanji voulant dire « or ». Il se bat à mains nues ou à la hache et parvient à devenir l’ami privilégié de tous les animaux de la forêt et des montagnes. Grandissant au milieu de ces derniers, il apprend même à parler aux animaux et apprend des techniques de chacun d’eux, devenant de plus en plus fort. Même enfant, il combat déjà des monstres et des démons. Mais lorsqu’un samouraï croise sa route, son destin change du tout au tout.

Membre du clan Minamoto, Yorimitsu est un samurai légendaire ayant servi le clan Fujiwara. Passant par la forêt, il remarque tout de suite la force incroyable de Kintaro et lui demande de l’accompagner à Kyoto afin qu’il puisse le former aux arts martiaux. Le jeune Kintaro accepte et c’est là que son histoire se recoupe avec celle d’un guerrier mythique du nom de Sakata no Kintoki. Il reste aux côtés de Yorimitsu et devient l’un de ses quatre shitenno, un groupe de guerriers à l’histoire flirtant entre histoire et légende. Toujours en groupe de quatre en l’honneur des quatre rois célestes de la pensée bouddhiste chinoise symbolisant les points cardinaux, ils forment une troupe d’élite imbattable.

 

ls-kintaro-yorimitsu

 

L’un des exploits les plus connus de Kintaro est d’avoir sauvé la vie de Yorimitsu lors de l’un de ses passages dans la forêt où une araignée géante propageait le mal autour d’elle. Alors que Yorimitsu perd pied et semble perdu, Kintaro accourt, arrache un arbre et écrase l’araignée géante avec plusieurs coups de tronc. Ça donne une idée de la puissance du personnage ! Depuis, sa légende fut reprise dans de nombreuses oeuvres littéraires et artistiques. Les deux héros ont été représentés par Utagawa Kuniyoshi et des centaines de références à la légende de Kintaro parsèment les mangas et jeux vidéo modernes comme One Piece ou Persona.

 

ls-kintaro-carp

 

La mythologie japonaise emprunte énormément au bouddhisme et au folklore chinois. Kintaro en est un exemple parfait, mais incarne aussi toute une facette de l’imaginaire japonais en mélangeant son histoire à la légende de la sorcière Yama-Uba et en ancrant sa vie dans des régions spécifiques de l’archipel. Devenu plus tard un personnage semi-historique, Kintaro fut immortalisé par les plus grands artistes et est l’une des figures incontournables de l’iconographie japonaise. Selon vous, où commence la légende et où commence l’Histoire ?

Ces articles vont vous plaire

Accompagnez-nous sur les réseaux sociaux