12 037 personnes connectées

Le Yarn Bombing, le phénomène qui met l’art urbain au tricot envahit nos rues !

Le Street Art s’emploie souvent à redonner quelques couleurs à nos rues ternes. Le Yarn Bombing ne déroge pas à la règle en mélangeant deux passions pour le moins éloignées, le tricot et le graffiti. Découvrez ce nouveau phénomène en images ! 

L’histoire du Yarn Bombing également appelé Knit Graffiti, est un mouvement artistique apparût aux Etats-Unis en 2005 et inventé par Magda Sayeg. La jeune femme avait simplement recouvert les poignées de porte de son magasin par de la laine, suscitant la curiosité des passants. Depuis, la pratique qui consiste à recouvrir des éléments du mobilier urbain par des pièces de tricot prend rapidement de l’ampleur pour investir désormais les plus grandes villes d’Europe.

Coloré, chaleureux et parfois même psychédélique, le Yarn Bombing est d’autant plus intéressant qu’il est pratiqué en majeure partie par des femmes. Jessie Hemmons, jeune « yarn bombeuse » expliquait ainsi au New York Times  » Le street art et le graffiti sont habituellement dominés par les hommes. Le Yarn Bombing est plus féminin, c’est comme faire du graffiti avec des pulls de grand-mère« . On vous laisse découvrir en image ce phénomène. 

Certaines sculptures et voitures n’auront au moins pas froid cet hiver ! On en oublierait presque les talents de couturières de ces artistes. Comment trouvez-vous cette pratique par rapport aux graffitis et aux autres formes de Street Art ?

Ces articles vont vous plaire

Accompagnez-nous sur les réseaux sociaux