12 999 personnes connectées

Vous êtes accro à une drogue sans même le savoir… Votre cerveau est totalement dépendant au sucre

Image-Une-Cerveau-Sucre

Le sucre est souvent accusé d’avoir l’effet d’une drogue sur notre cerveau. Eh bien c’est désormais prouvé comme le démontre une récente étude sur le sujet ! En neuroscience cela se nomme d’ailleurs « récompense naturelle » et cela peut à terme créer une sensation de manque si l’envie n’est pas rassasiée. SooCurious vous dit tout sur l’addiction qu’a notre cerveau pour cette substance savoureuse.

Image-Une-Cerveau-Sucre
Le sucre est comme une drogue pour notre cerveau via Shutterstock

L’étude en question se nomme « le cerveau addict au sucre » du doctorant Jordan Gaines Lewis (du Penn State College of Medicine aux USA). Celle-ci nous explique ce qui nous arrive quand on arrête ou diminue la consommation de sucre. Pour faire simple notre cerveau assimile le sucre à une récompense qui se nomme « récompense naturelle ». L’absorption du sucre dans notre organisme engendre la libération de dopamine, qui stimule notre cerveau (même si ce n’est pas sa seule action). Notre cerveau enregistre donc l’information et permet de nous rappeler encore plus facilement du produit consommé. En bref, cela signifie que l’accès répété au sucre conduit à une diffusion prolongée de dopamine et donc à l’excitation de la zone de récompenses naturelles du cerveau.

sucre-1
Le sucre est comme une drogue pour notre cerveau via Shutterstock

Mais d’où vient cet amour pour le sucre ? Selon le docteur Lewis cela vient de nos ancêtres du temps des premiers hommes, pendant le Paléolithique. Le goût acide et aigre signifiait par exemple des fruits non comestibles, alors que le sucre permettait de savoir si la cueillette était bonne. Tout ceci est donc resté dans nos gènes avec le temps, c’est aussi pour cette raison que beaucoup de personnes ont un dégoût viscéral pour l’aigreur.

bonbon-1
Une main hésitante cherche un bonbon via Shutterstock

Le problème de notre époque moderne est le sucre ajouté. De nos jours il est très difficile de passer à côté de celui-ci que l’on retrouve dans les plats préparés censés être uniquement salés. L’effet de ces sucres est particulièrement fourbe : ils nous rendent vraiment accro. C’est donc un véritable cercle vicieux car plus on en prend plus on a du mal à s’en passer. Notre cerveau est donc condamné à envoyer des signaux de « manque » à note organisme ce qui provoque des effets secondaires pas toujours faciles à supporter.

sucre-2
Le sucre est partout ! Même dans les plats salés… via Shutterstock

Des expériences réalisées sur des rats ont d’ailleurs montré qu’une diminution de sucre pouvait conduire à de l’anxiété et de la dépression. Le manque de sucre aurait tendance à rendre les rats plus agressifs, comme un homme le serait sans sa dose quotidienne de drogue. Certains rats ont même été plongés dans de l’eau sucrée et ceux-ci présentaient des comportements similaires au manque comme avec la cocaïne et la morphine. Un rat dans de l’eau sucrée ne cherche même pas à fuir tant la substance l’attire. Autre expérience frappante : dans certaines cages les rats avaient accès à une pipette d’eau sucrée. Pendant 30 jours les scientifiques les ont privés de cette pipette et lorsqu’ils l’ont remise les rats se sont jetés dessus comme la misère sur le pauvre monde.

Même en sachant cela, à la rédaction on ne dirait pas non à de délicieux bonbons ou à un succulent cookie. On a beau savoir que le sucre a l’effet d’une drogue sur notre cerveau, la tentation est bien trop forte ! Pourriez-vous vous passer de votre dose quotidienne de sucre ?

Ces articles vont vous plaire

— André Gide

Conquérir sa joie vaut mieux que de s’abandonner à sa tristesse.