12 372 personnes connectées

Le racisme, maintenant, ça se soigne !

Vous en avez marre des injustices et des attaques liées au racisme ? Rassurez-vous, tout cela est bientôt fini grâce à un médicament ! Incroyable mais vrai, découvrez sur DGS cette bonne nouvelle qui va certainement changer beaucoup de choses dans la société (en tout cas on l’espère !).

Le Propanolol, plus connu sous le nom Alvocardyl en France, est un médicament fréquemment utilisé contre l’hypertension. Il permet donc d’abaisser le rythme cardiaque, de réduire l’anxiété et d’éliminer des douleurs au torse. Cependant, ce n’est apparemment pas ses seules vertus. En effet, des chercheurs britanniques se sont rendus compte que la prise de ces comprimés nous rendrait inconsciemment moins raciste.

La psychologue Sylvia Terbeck, qui dirige ces chercheurs, montre que ce médicament possède des effets secondaires que nous n’aurions jamais imaginés. Pour cela, elle a effectué un test « d’association raciale implicite » sur 36 hommes d’origine ethnique blanche. Après leur avoir donné du Propanolol, ils devaient associer des mots positifs ou négatifs à des photos de personnes de couleurs différentes. Les résultats sont probants puisqu’ils ont tenu des propos moins « inconsciemment racistes ou xénophobes » que des volontaires traités avec une pilule placebo (qui ne contient pas de médicament).

Mais encore, Julian Savulescu, coauteur de cette expérience, affirme que « c’est tout à fait par hasard que l’équipe de recherche est arrivée à ces conclusions. Les scientifiques n’avaient pas cherché de remède direct pour guérir du racisme ; ils se sont simplement servis de ce médicament pour vérifier l’importance des processus émotionnels sur les attitudes racistes inconscientes ». Sylvia Terbeck se demande donc s’il n’existerait pas d’autres médicaments miracles dont les effets secondaires pourraient effacer d’autres préjugés comme l’homosexualité ou les appartenances religieuses.

Allez-vous droguez vos amis racistes pour un monde meilleur ?

Accompagnez-nous sur les réseaux sociaux