13 876 personnes connectées

Le cerveau de deux rats reliés ensemble pour résoudre des énigmes

le-cerveau-de-deux-rats-relies-ensemble-pour-resoudre-des-enigmesUNE1

Les limites sont encore repoussées par les scientifiques ! Leur nouvelle prouesse est d’avoir pu relier deux cerveaux de rats via Internet et de leur faire résoudre des tests…

Miguel Nicolelis, un neurobiologiste de l’université de Duke a annoncé à la presse avoir réussi avec son équipe à relier deux cerveaux de rats ensemble pour qu’ils se transmettent de l’information sensorielle afin de résoudre les tests et cela de manière instantanée via Internet.

Il s’agit de la première interface « cerveau à cerveau » comme ils l’appellent. Elle a été possible via des implants d’électrodes dans le cerveau des rats et d’un câble relié à un ordinateur qui se chargeait de transmettre les données. Ces recherches font écho à un autre projet dans lequel Nicolelis est aussi impliqué et où il a pu utiliser les signaux du cerveaux d’un singe rhésus pour contrôler un avatar robotique.

Pour cette étude avec les rats, Nicolelis et ses collègues ont fait plusieurs expériences pour voir si les rats dans un groupe, appelé « décodeurs », pouvaient traiter et répondre à tous les stimulus à l’origine vécus par l’autre groupe de rats, appelé « codeurs ». Dans une expérience, les scientifiques ont formé deux groupes de rats pour appuyer sur un levier après avoir vu une lumière LED au-dessus, en les récompensant avec un verre d’eau. Mais parce que les rats étaient liés, lorsque la lumière ne brillait pas dans la cage d’un rat décodeur, ou quand il y avait plusieurs lumières brillantes, ils étaient encore 70% à appuyer sur le même levier que leurs homologues de l’autre groupe.

Dans une autre expérience destinée à tester si l’information reposant sur le toucher pourrait être partagée sur le système, les rats ont tous été formés à l’utilisation de leurs moustaches pour juger de la largeur d’un trou en face d’eux, piquer le nez vers la gauche si elle était étroite et à droite si elle était large. Ils ont également reçu de l’eau comme récompense. Puis les rats codeur ont été mis en face du trou, tandis que les rats du groupe décodeur n’y étaient pas. Encore une fois, dans environ 65% des essais, les rats du groupe décodeur ont été en mesure de juger avec précision la taille du trou avec les signaux du cerveau des rats codeur. Quand ils réussissaient, les deux ensembles de rats recevaient une récompense pour les encourager à travailler ensemble à travers le réseau de neurones

 

Dans un test final de leur système, les chercheurs ont relié un rat à l’Université Duke en Caroline du Nord à l’autre à Natal, au Brésil, et ils ont observé que les rats étaient capables de réussir le test de mesure du trou.

Les chercheurs envisagent d’utiliser leurs résultats pour aider à développer des exosquelettes robotisés pour les humains paralysés, un projet intitulé « Walk Again », vient de recevoir 20 millions de dollars du gouvernement du Brésil.

Une très belle avancée !  Bientôt tous réunis ensemble via un casque comme dans un épisode de Stargate ? Brrrr, mais en même temps tellement de bénéfices pour les personnes handicapées. Que pensez-vous de cet exploit et de ses implications futures ?

Ces articles vont vous plaire

— Denys Gagnon

Les amis sont ceux qui vous forcent au bonheur.