13 418 personnes connectées

Rencontrez le Labbe antarctique, cet oiseau physionomiste capable de distinguer n’importe quel visage humain

L’Homme a bien souvent tendance à penser qu’il est la seule espèce intelligente vivant sur Terre. Mais au fur et à mesure que la science avance, elle semble nous démontrer le contraire, comme avec l’exemple du Labbe antarctique, une espèce d’oiseau qui semble capable de différencier plusieurs individus à partir de leur visage. SooCurious vous présente ce curieux animal.

Le Labbe antarctique est un oiseau vivant dans l’Antarctique et notamment sur l’île du Roi-George, entre l’Amérique du Sud et l’Antarctique. Là, l’Homme s’aventure très peu, sauf pour d’éventuelles missions scientifiques, ce qui implique que le volatile n’a, a priori, pas appris à reconnaitre notre espèce au cours de son évolution. Une équipe de scientifiques coréens a pourtant découvert que l’animal était capable de reconnaitre les visages humains.

A l’origine, le docteur Won Young Lee et son équipe de chercheurs ont résidé sur l’île du Roi-George afin de surveiller le développement des oeufs et des poussins des Labbes antarctiques durant la période d’éclosion annuelle. Mais au cours de leur étude, les scientifiques ont pu constater que les oiseaux devenaient de plus en plus agressifs vis-à-vis des visiteurs les plus réguliers. L’équipe a donc décidé de mener une expérience pour déterminer si les volatiles étaient capables de différencier un homme d’un autre.

Pour leur nouvelle étude, les chercheurs ont rendu visite à leurs hôtes par paires, chacune étant composée d’un « intrus », c’est-à-dire une personne ayant déjà accédé au nid d’un Labbe antarctique, et d’une personne « neutre » qui n’y était jamais allée. Et pour rendre l’expérience plus valable, les deux individus étaient systématiquement habillés de la même manière.

Labbe-antarctique-1

Etonnamment, l’équipe de chercheurs a pu observer que les oiseaux attaquaient inévitablement l’intrus, ne montrant aucun intérêt pour la personne « neutre ». Cela suggérait donc que les volatiles reconnaissaient les humains ayant perturbé leur nid et se sentaient obligés de les chasser. Et comme les vêtements des deux scientifiques étaient similaires, et que le vent de l’Antarctique ne permet pas de distinguer facilement les odeurs, l’équipe du docteur Won Young Lee en a déduit que c’est par le visage que les oiseaux différenciaient les deux visiteurs.

Surtout, de précédentes études avaient déjà montré que les corbeaux sont également capables de reconnaitre des visages humains, suggérant que les oiseaux avec de grandes capacités cognitives disposaient d’un telle compétence.

Labbe-antarctique-2

Reste que les Labbes antarctiques ont démontré cette capacité après seulement quelques intrusions, ce qui semble signifier, selon les auteurs de l’étude, que ces volatiles sont dotés d’une grande intelligence. Ainsi, les chercheurs ont pu constater, chez le même animal, d’autres signes pointant vers de grandes capacités cognitives. Par exemple, les Labbes antarctiques ont montré qu’ils étaient capables de voler de la nourriture à d’autres espèces d’oiseaux, ou encore de voler le lait des femelles éléphants de mer lorsqu’elles allaitaient.

Labbe-antarctique-3-shutterstock Un Labbe antarctique via Shutterstock

Ces oiseaux sont dotés d’incroyables capacités qui semblent indiquer une grande intelligence. En plus de nous en apprendre davantage sur cette espèce, cette étude nous donne également une leçon d’humilité, nous apprenant que beaucoup d’animaux sont plus malins qu’on ne pourrait le croire. Si ce genre de travaux sur la faune vous intéresse, découvrez comment certaines espèces mutualisent leurs capacités cérébrales pour être plus efficaces.

Ces articles vont vous plaire

Sans progrès, il n’y a pas de paix possible. Sans paix, il n’y a pas de progrès possible

— Kofi Annan