13 365 personnes connectées

La Terre a ses propres extraterrestres capables de survivre au vide de l’espace

la-terre-a-ses-propres-extraterrestres-capables-de-survivre-au-vide-de-lespace-une

Et si on vous disait que ces petits organismes multicellulaires microscopiques étaient peut-être les êtres les plus résistants de toute la planète ? La NASA a même envoyé plusieurs spécimens dans l’espace pour tester leur résistance ! Explications.

Si leur ressemblance avec des sacs d’aspirateurs vous font penser que ce sont des extraterrestres, vous n’êtes pas très loin ! Les tardigrades (aussi appelés ours d’eau) sont des organismes microscopiques qui ne mesurent pas plus d’un millimètre et sont bel et bien terriens, ils sont même plus répandus sur Terre que les humains ! Leur particularité : ils résistent à presque tout et sont même pratiquement immortels. C’est d’ailleurs pour cela que la NASA les a choisi pour ses expériences. Les tardigrades (tardigrada au singulier) font encore mieux que les cafards, qui sont connus pour résister à de très hautes doses de radiation !

Les tardigrades résistent eux aussi à des quantités énormes de radiation. Mieux encore : ils peuvent rester des décennies sans se nourrir, ils peuvent résister à des températures extrêmes (proches du zéro absolu et bien au delà de la température d’ébullition de l’eau) ! Les tardigrades peuvent également supporter des pressions gigantesques, mais aussi réparer eux-même leur ADN après avoir subit une exposition à des radiations UV qui réduiraient n’importe quel être vivant en poussière d’atomes. En plus de ça, quand le besoin s’en fait sentir, les tardigrades peuvent également se plonger dans une sorte d’hibernation hyper poussée où ils peuvent perdre jusqu’à 99% de leur eau pour survivre plusieurs années. Des bestioles vraiment incroyables !

C’est donc pour toutes ces caractéristiques exceptionnelles que la NASA a décidé en 2011 de les envoyer dans l’espace. Mais pas n’importe comment : au lieu de voyager bien au chaud dans la fusée, les tardigrades ont été accrochés à la coque de la fusée, à l’extérieur ! Les scientifiques de Cap Canaveral ont voulu vérifier si ces organismes pouvaient résister à un tel voyage. A la clé, réussir à savoir si ce qu’on appelle la panspermie (l’idée que la vie sur Terre serait venue d’une météorite extraterrestre où se logeaient des bactéries) est possible. Ces petits organismes multicellulaires pourraient donc apporter une réponse de plus à cette question.

Le site Internet Astronomy Picture Of The Day (qui a publié cette incroyable photographie d’un tardigrada aux couleurs renforcées) explique que « certains de ces ours d’eau miniatures sont presque devenus extraterrestres récemment quand ils ont été lancé en direction de la lune martienne Phobos, à bord de la mission Fobos-Grunt, mais sont finalement restés terrestres lorsqu’une fusée a échoué dans sa mission et que la capsule est restée dans l’orbite de la Terre« . A l’arrivée, les scientifiques ont donc pu constater que les tardigrades n’avaient pas du tout été affectés par leur voyage spatial.

Au final, ce sont parfois les plus petites choses qui sont les plus résistantes. On en a la preuve et on est vraiment impressionnés de connaître l’existence de telles créatures pour qui le vide intersidéral n’est qu’une formalité ! Vous imaginez une rencontre au sommet entre les martiens et nos extraterrestres à nous, les Tardigrades ? 😉

Ces articles vont vous plaire

— Khalil Gibran

La terre est ma patrie et l’humanité, ma famille