13 898 personnes connectées

La tablette Samsung Galaxy Tab vs iPad

Il faut bien le reconnaître, Apple a révolutionné le marché des tablettes en annonçant l’iPad en Janvier dernier et en le lançant partout dans le monde quelques mois après. Voilà 5 mois que la tablette de la pomme est sortie et depuis…? Aucun concurrent digne de ce nom n’est encore arrivé sur le marché !

Ces derniers jours, à grand renfort de campagnes de publicité gargantuesque et de communications quasi-virales, nous avons tous découvert l’existence de la future Tablette de Samsung. Le premier prix de l’iPad se situe à 499€ pour le modèle 16 Go et 799€ pour le modèle 64 Go fonctionnant en 3G. Exceptionnellement, et parce qu’elle peut également téléphoner, la Galaxy Tab pourra profiter des subventions de la part de nos opérateurs téléphoniques dont les montants n’ont pas encore été communiqués. Hors subventions, son prix sera de 699€.

Mais est ce que cette tablette les vaux ? Voyons ce qu’elle a dans le ventre dans un graphisme de Skatter Tech qui compare les deux produits :

On remarque ainsi que la Samsung Galaxy Tab comporte un grand nombre de fonctionnalités supplémentaires par rapport à l’iPad. Les composants hardwares sont tout à fait respectables et le poids de la tablette sera un atout redoutable face à l’iPad qui est tout de même un peu lourd.

Soyez cependant prudent à sa sortie, Android n’est pas encore encensé par ses utilisateurs pour de nombreux défauts d’ergonomie et un Android Market (équivalent de l’App Store) très opaque pour télécharger des applications qui ne sont pas toujours compatibles avec votre terminal, à cause de la grande fragmentation des différentes versions logiciels du système d’exploitation Android. Malgré un système d’exploitation mitigé, Android n’aura aucun mal à gagner le coeur des consommateurs grâce à ses possibilités moins restrictives qu’Apple et à la possibilité de pouvoir tout personnaliser à outrance.

Ces articles vont vous plaire

icone video

Fiez-vous aux rêves car en eux est cachée la porte de l’éternité

— Khalil Gibran