13 311 personnes connectées

La première transplantation du coeur artificiel Carmat est une réussite, un espoir pour des milliers de patients

coeur-carmat-une

Pour la première fois, un coeur artificiel du nom de Carmat a été transplanté définitivement sur un patient. Cette révolution technologique dans le domaine de la santé vient de France et a été couronnée par un véritable succès. Une première mondiale qui donne un nouvel espoir à des milliers de patients souffrant de maladies cardiaques en attente d’une transplantation. 

C’est la société française Carmat basée dans les Yvelines qui est à l’origine de cette avancée technologique phénoménale dans le domaine de la santé. Ce projet, porté par le professeur Alain Carpentier depuis plus d’une vingtaine d’années, vient d’être couronné de succès suite à la transplantation réussie de cette prothèse artificielle chez un patient.

Selon la société, « cette implantation s’est déroulée de façon satisfaisante, la prothèse assurant automatiquement une circulation normale à un débit physiologique. Nous nous réjouissons de cette première, mais il serait bien entendu prématuré d’en tirer des conclusions, car il s’agit d’une seule implantation et d’un délai post-chirurgical encore très court. » En effet, ces déclarations arrivent seulement trois jours après l’opération du patient porteur du coeur Carmat, un homme âgé de 75 ans. Selon le professeur Jean-Noël Fabiani, chef du service de chirurgie cardiovasculaire de l’hôpital Georges-Pompidou, où a été effectuée l’intervention, le patient « va très très bien ».

le-coeur-artificiel-carmat-sera-bientot-transplante-dans-de-nouveaux-patients1

Malgré cette petite réserve, il semblerait néanmoins que de nouveaux patients soient en train d’être sélectionnés pour subir cette même transplantation dans quatre autres pays : la Belgique, la Pologne, la Slovénie et l’Arabie Saoudite. Le Dr Phillipe Pouletty, cofondateur de Carmat ajoute même : « Un certain nombre de malades sont en train d’être sélectionnés, il est probable que dans les semaines qui viennent d’autres implantations soient faites », soit à l’hôpital Georges-Pompidou (à Paris), soit à Marie-Lannelongue (au Plessis-Robinson, en banlieue parisienne), ou encore au CHU de Nantes.

Grâce à cette spectaculaire avancée, les médecins espèrent donner 5 ans d’espérance de vie supplémentaire à leurs patients. L’objectif de ce coeur définitif étant « d’obtenir une vie normale avec un coeur artificiel bien qu’il y ait quelques contraintes liées notamment à l’alimentation électrique indispensable pour faire fonctionner une telle machine », rapporte le Professeur Fabiani. Celui-ci est destiné aux malades en assistance cardiaque terminale, trop âgés pour espérer une greffe, ce qui constitue environ 100 000 malades en Europe et aux États-Unis qui se voient offrir un nouvel espoir. Cependant, tous ne pourront en bénéficier puisque l’appareil pèse 900 grammes contre 300 grammes pour un coeur humain organique… De ce fait, il ne pourra pas être transplanté chez les personnes corpulentes et est compatible avec 70% des thorax masculins contre 25% de thorax féminins. À ces problèmes physiologiques, vient s’ajouter le prix annoncé qui est de 160 000 euros.

MD001693

C’est incroyable de penser qu’un organe mécanique puisse désormais remplacer notre coeur. Grâce à cette avancée technologique, des centaines de milliers de vies pourront être sauvées… Nous espérons néanmoins qu’avec le temps, son prix plutôt conséquent sera réduit de sorte à ce que tout le monde puisse y avoir accès. Si votre vie était en jeu, seriez-vous prêt à vous faire transplanter cet organe mécanique ou est-ce que vous préfériez attendre pour la transplantation d’un véritable coeur ?

Ces articles vont vous plaire

— @DailyGeekShow

Il existe plus de 915 millions de manière d’emboîter 6 briques de LEGO de 2×4