12 882 personnes connectées

La France reconnecte l’Internet Egyptien

Le gouvernement égyptien a très récemment décidé de confiner la révolte égyptienne en supprimant toutes les connexions possibles à Internet. Même les réseaux téléphoniques ont été coupés.

C’était sans compter sur l’intervention de la FDN, la French Data Network qui est le plus ancien FAI de France, qui s’est illustré ces derniers mois par ses actions répétés contre la mise en place d’Hadopi. Benjamin Bayart, président de la FDN, livre aujourd’hui une nouvelle bataille pour la liberté d’expression. A la suite de la coupure d’Internet imposée par les autorités égyptiennes, l’association a publié les informations d’un de ses comptes de test.

Désormais, n’importe qui dans le monde disposant d’une ligne téléphonique pourra accéder à Internet en composant le « +33 1 72 89 01 50 » en entrant l’identifiant et le mot de passe : « toto« .

La French Data Network n’a pas souhaité communiquer d’informations sur le nombre de connexions enregistrées depuis ce numéro mais ils assurent néanmoins qu’il n’a pas été utilisé que par des résidents d’Égypte mais également par des habitants de Syrie, des Émirats Arabes Unis et d’Irak. D’autres FAI prennent part à cette lutte inégale contre la censure gouvernementale en publiant également des numéros de comptes de test que les blogueurs et utilisateurs de réseaux sociaux s’échinent à relayer afin de partager coûte que coûte l’information dans le pays. Google et Twitter ont d’ailleurs rejoint le mouvement enclenché par le FAI FDN en se mobilisant contre la censure, ils proposent que des messages vocaux donnés par téléphone filaire soient transformés automatiquement en tweets. Il suffit d’appeler le +16504194196 ou le +390662207294 ou encore le +97316199855.

Vous pensiez encore qu’Internet n’était qu’un repère à escrocs ?

Accompagnez-nous sur les réseaux sociaux