13 529 personnes connectées

Apprenez tout sur les différents types de kryptonites, ces éléments qui ont façonné l’univers de DC Comics

Superman. Ce héros culte à la force extraordinaire n’a qu’un seul point faible, la kryptonite. Ce matériau imaginaire apporta, à de nombreuses reprises, un aspect humain aux personnages extraordinaires mais permit aussi d’intégrer de nouveaux protagonistes et rebondissements à l’univers de DC Comics. Au fur et à mesure de l’évolution de l’homme de fer, de nombreux autres cristaux sont apparus, rendant souvent la compréhension des lecteurs.

C’est l’un des créateurs de Superman, Jerry Siegel, qui a développé l’idée de cette pierre lors de l’écriture d’un comics qui n’a jamais vu le jour. Dans un premier temps nommée le K-Métal, la kryptonite a obtenu son nom actuel lors de l’écriture du scénario de « The Meteor from Krypton », un épisode de l’émission de radio « The Adventures of Superman ». Aujourd’hui le terme est généralement utilisé pour définir la kryptonite verte. Cette dernière est, de toutes, la plus utilisée dans les aventures de l’homme d’acier. Elle a la capacité d’ôter tous les pouvoirs d’un kryptonien et de l’affaiblir suffisamment pour le rendre moins résistant qu’un humain mais une exposition trop longue peut créer des dégâts irréversibles voire la mort. Ses effets sont connus par les protagonistes ce qui n’est pas toujours le cas de la kryptonite rouge.

superman-kryptonite-verte

La kryptonite rouge est certainement la pierre aux effets les plus imprévisibles. En fonction des histoires et des adaptations de Superman, les conséquences d’une exposition pouvaient changer allant de la suppression des inhibitions à la perte de pouvoir en passant par la perte de mémoire ou un vieillissement rapide. Il est aussi arrivé au héros d’obtenir des pouvoirs supplémentaires comme la télépathie ou de subir des transformations physiques. Ainsi, Superman est devenu nain, dragon et a même vu apparaître des membres supplémentaires. La kryptonite rouge, bien que moins fréquemment utilisée que la verte, revient à de nombreuses reprises dans les aventures de Superman aussi bien dans les comics que dans les adaptations télévisées comme Smallville ou Lois & Clark.

La kryptonite noire fait effet aussi bien sur les kryptoniens que sur les humains. Elle sépare la personne qui y est soumise en deux : d’un côté le bon, de l’autre le mauvais. Cette roche est apparue pour la première fois dans la série dans les années 2000 avec Smallville. Utilisée sur le personnage principal, elle avait eu pour effet de faire ressortir la personnalité de Kal-El supprimant les aspects positifs de l’éducation humaine de Clark.

smallville-kryptonite-noir
Durant les 82 années d’existence du héros, d’autres kryptonites nuisibles à Superman ont étés créées mais sont restées plus discrètes. Par exemple, quand la kryptonite argentée rend les kryptoniens fous, l’anti-kryptonite n’attaque que ceux d’entre eux ayant des pouvoirs, et la kryptonite dorée, qui est de toutes la plus rare, les leur fait perdre automatiquement et définitivement.

Les kryptonites de cristal et de joyau ont permis, à plusieurs reprises, le retour de vilains dans l’univers de DC : les habitants de la zone fantôme. Cette zone est une autre dimension dans laquelle sont envoyés les criminels. Une fois emprisonnés, ils ne peuvent pas y mourir ou y vieillir. Pour réinsérer ces personnages, DC Comics a fait le choix d’apporter deux nouvelles pierres. La pierre de cristal augmente leurs pouvoirs et la kryptonite-joyau leur permet de contrôler mentalement les personnes qui, en dehors de la prison, sont proches d’un autre fragment. La kryptonite bleue a été créée dans le but de contrer Bizarro. Clone raté de Superman, Bizarro a été créé via une machine spéciale inventée par le professeur Dalton mais l’experience a échoué et il agit, malgré lui, au contraire de la logique et de la morale. Créée à partir de la pierre verte, la kryptonite bleue ne se contente pas d’affaiblir le personnage, elle peut le tuer.

krytonite-doree-superman

Contrairement à une idée répandue, toutes les roches ne sont pas nuisibles à Superman et certaines sont même un peu absurdes. Apparue dans un épisode de Supergirl, la kryptonite rose avait le pouvoir de modifier l’orientation sexuelle des personnages. Kara inventa aussi la kryptonite X dans le but de contrer la verte. Ce fut un échec, le seul pouvoir de cette roche étant de donner des super-pouvoirs aux chats et notamment à Streaky qui deviendra Supercat. Les animaux ne sont pas les seuls à subir les effets des pierres de Krypton : au contact d’une pierre blanche, les végétaux meurent.

Il existe donc plusieurs kryptonites et qu’importe la couleur, elles ont toutes participé à la création et à l’expansion de l’univers de DC de par leur importante présence dans un grand nombre de comics. La maison d’édition a façonné, à partir de petits éléments, le mythe de Superman et de Krypton. Et vous, quelle kryptonite vous a le plus marqué ?

Ces articles vont vous plaire

L’épinard n’est pas riche en fer. Désolé Popeye.

— @DailyGeekShow