12 707 personnes connectées

Longtemps moquée pour sa couleur de peau, Khoudia Diop a pris sa revanche en devenant mannequin

une-khoudia-diop

Il faut souvent du temps avant de se rendre compte de sa propre beauté. Khoudia Diop n’a que 19 ans et après avoir été moquée et harcelée, elle affiche fièrement son visage et son corps sur Instagram, encourageant celles et ceux qui la lisent à assumer pleinement leurs différences. Dotée d’une peau particulièrement foncée, elle fascine les internautes et les séduit par son discours.


Khoudia Diop, un mannequin d’origine sénégalaise, a récemment fait le tour du web en mettant en avant son corps et son histoire : moquée, étant enfant, à cause d’une peau très noire, la jeune femme peut aujourd’hui espérer mener une belle carrière de mannequin. En effet, Khoudia a acquis une grande popularité sur les réseaux sociaux et elle partage maintenant sa vie entre New-York et Paris, entre shooting photo et défilés.

✨✨@thecgirlinc #blackgirlmagic

Une photo publiée par Khoudia diop (@melaniin.goddess) le


Sa carrière a débuté dès son plus jeune âge mais ce n’est que récemment qu’elle a été remarquée dans une campagne baptisée « The Colored Girl Project ». Cette dernière avait pour but de mettre en avant la beauté des femmes noires et la diversité des traits pour permettre à chacun d’accepter son propre physique. Vous l’aurez compris, Khoudia n’a pas laissé les internautes indifférents et, surfant sur la vague de ce nouveau succès, la jeune fille a décidé de créer un compte Instagram : en 8 semaines, c’est un peu moins de 300 000 personnes qui se sont abonnées pour découvrir son quotidien. 

Autoproclamée Melanin Goddess (La déesse de la mélanine), Khoudia s’est déjà confiée auprès de nombreux journaux sur son envie de faire passer un message positif à tous et à toutes : “le message que j’ai pour mes sœurs est que peu importe à quoi tu ressembles, l’important est de se sentir belle à l’intérieur ».

Ces articles vont vous plaire

— Georges Brassens

Au lieu de mettre en joue quelque vague ennemi, mieux vaut attendre un peu qu’on le change en ami