13 590 personnes connectées

D’Animorphs à Survivants, retour sur les étonnants romans jeunesse de K. A. Applegate

k.a.-applegate

Connue en France principalement pour ses romans Animorphs, Katherine Alice Applegate est une auteure américaine dont les romans classés en littérature jeunesse ont accompagné l’adolescence de dizaines de milliers de personnes à travers le monde. Adepte de la fantasy et de la science-fiction, K. A. Applegate a su créer des histoires à la fois étonnantes et matures qui nous ont marqués. SooGeek revient sur son travail. 

 

Née le 9 octobre 1956 à Ann Harbor dans le Michigan, K. A. Applegate passe son enfance d’État américain en État américain au fil des déménagements. Après une année d’études en Italie, elle finit par s’installer en Californie. Ses premières œuvres sont des romans courts écrits sous pseudonyme pour Disney (à propos d’Aladdin et de La Petite Sirène notamment) et pour… les éditions Harlequin. C’est vers le milieu des années 1990 qu’elle écrit ses premiers livres pour enfants, mais qu’elle commence également à écrire, avec l’aide de son mari, Michael Grant, la série de romans jeunesse qui la rendront célèbre : Animorphs.

 

K. A. Applegate :

katherine-applegate

 

Animorphs raconte le combat mené secrètement par des adolescents pour empêcher l’asservissement du genre humain par une race extraterrestre, les Yirks, ces derniers ressemblant à des limaces et ayant la capacité de se glisser dans la boite crânienne des êtres humains pour les contrôler mentalement. Pour parvenir à les contrecarrer, les héros, Jake, Cassie, Marco, Tobias et Rachel, utilisent la technologie animorphs, créée par une race pacifique, les Andalites, et qui leur permet de se changer en animaux pour un temps donné. Au final, la série totalisera plus d’une cinquantaine de tomes publiés entre 1996 et 2001, dont la plupart seront traduits dans de nombreuses langues, notamment en France, sans compter les tomes hors-série.

 

Les fameuses couvertures des livres Animorphs en ont marqué plus d’un : 

animorphs

 

 

Toujours avec Michael Grant, K. A. Applegate écrit entre 1999 et 2001 une autre série de livres qui rencontreront un grand succès : Everworld. Versant cette fois-ci dans le fantastique, Everworld raconte les aventures de 5 adolescents, David, Christopher, April, Jalil et Senna qui se retrouvent happés dans un monde parallèle, Everworld, où les dieux des différents panthéons existent réellement. Ce monde est cependant en danger car une divinité extraterrestre, Ka Anor, a décidé de tuer les autres déités de ce monde. Il s’avère enfin par la suite que Senna était en fait originaire elle aussi d’Everworld et qu’elle est capable de passer entre ce monde et le monde réel. Cependant, ramener ses amis dans leur monde ne fait pas partie de ses intentions…

 

Everworld a connu un assez beau succès en France : 

Everworld

 

 

Par la suite, Applegate se lance dans l’écriture d’une autre série, Remnants, publiée en France sous le titre Survivants. On y suit les pérégrinations d’un groupe d’humains qui, ayant survécu à la destruction de la Terre par l’impact d’un astéroïde à bord d’une navette spatiale, et qui après un sommeil en cryogénie, se réveille à bord d’un immense vaisseau extraterrestre aux intentions absconses… et rempli d’extraterrestres assez peu sympathiques. Au fil de leurs aventures à bord de ce monde miniature et conscient de lui-même nommé « Mère », les humains seront confrontés aussi bien à des ennemis extérieurs qu’à des bassesses commises par leurs propres membres… Des 14 tomes écrits entre 2001 et 2003, seuls les 7 premiers son publiés en France.

 

La couverture du premier tome de l’édition américaine de Survivants : 

Remnants-Survivants

 

 

En dehors de ces œuvres phares, Applegate a écrit d’autres œuvres destinées à la jeunesse qui ne sont cependant sorties qu’aux Etats-Unis. Récompensée à plusieurs reprises par la profession et reconnue dans le domaine de la littérature destinée aux adolescents et aux jeunes adultes, l’auteure a à cœur de présenter des personnages variés qui se retrouvent à affronter des situations difficiles comme le deuil. Les grandes séries de K. A. Applegate sont également connues pour commencer sur des schémas narratifs simplistes avant de se complexifier progressivement et de gagner en maturité, comme pour accompagner à la fois le gain de maturité acquis par les personnages au fil des histoires mais également par les lecteurs.

 

Auteure prolifique et ayant réalisé aussi bien des romans originaux que des travaux de commandes, K. A. Applegate a définitivement marqué le paysage de la littérature jeunesse à travers le monde et surtout, ses histoires sont agréables à lire à tout âge. On aimerait d’ailleurs que la publication de certaines de ses séries comme Survivants soient enfin achevées en France. Laquelle des œuvres de K. A. Applegate vous a le plus marqué ?

— @DailyGeekShow

Les services secrets britanniques utilisaient leur sperme comme encre invisible