13 065 personnes connectées

GTA V est trop fun pour vous ? Déprimez en un instant avec ce jeu développé en Corée du Nord

La Corée du Nord est peut-être le pays le plus fermé au monde. Il est très rare que quoi que ce soit sorte du territoire nord-coréen, ce qui rend le premier jeu vidéo local auquel on a accès encore plus étrange. On vous fait découvrir cette production vidéoludique improbable et pour le moins déprimante. 

 

La Corée du Nord est le dernier pays au monde à se revendiquer ouvertement du communisme « pur ». Dans les faits, les entrées et sorties du pays son strictement contrôlées, la population vit sous un régime dictatorial particulièrement dur, sans libertés fondamentales, environ 200 000 personnes s’y trouvent dans des camps d’internement géants et la famine sévit régulièrement dans l’ensemble du pays. L’agence de voyage Koryo Group a quand même envie de vous faire visiter Pyongyang, la capitale, et a créé pour cela, en partenariat avec une compagnie locale, NOSOTEK, un jeu vidéo sur navigateur, Pyongyang Racing, qui vous propose comme son nom l’indique, de conduire dans Pyongyang.

 

Certes il existe de bons jeux sur navigateur, et même des jeux vidéo promotionnels sur navigateur funs à jouer, mais Pyongyang Racing n’est pas de ceux-là. Pourtant, si l’on fait abstraction de ses graphismes d’un autre âge ou de son gameplay apathique, Pyongyang Racing transmet un étrange sentiment de réalisme, donnant une retranscription ludique des images surréalistes que prennent par fois les journalistes de la capitale nord-coréenne avec ses routes pratiquement vides, ses trottoirs déserts et sa débauche de bâtiments grandiloquents. C’est assez ironique d’ailleurs de constater que, dans un pays se voulant communiste, le premier jeu vidéo produit localement soit destiné principalement à des étrangers qui pourraient se payer les voyages organisés aux tarifs exorbitants de Koryo Group…

 

Pyongyang-Racing

Pyongyang-Racing

Pyongyang-Racing

Pyongyang-Racing

Pyongyang-Racing

Pyongyang-Racing

Pyongyang-Racing

Pyongyang-Racing

Pyongyang-Racing

Pyongyang-Racing

Pyongyang-Racing

 

En jouant à ce jeu on ne peut s’empêcher de ressentir une certaine gêne. L’idée que le régime mégalomaniaque et belliqueux de Pyongyang n’ait qu’un jeu de « course » (sic) sur navigateur pour première production vidéoludique nationale a de quoi amuser. Cependant les conditions de vie dans le pays restant terrifiantes, l’existence même de ce jeu provoque un malaise. Si vous voulez vous-même tenter l’expérience, vous pouvez le faire ici. Que vous inspire ce jeu étonnant ?

Ces articles vont vous plaire

Accompagnez-nous sur les réseaux sociaux