12 837 personnes connectées

Les jeux vidéo donnent le “la” dans ces chansons parodiques imaginées par des fans !

Le jeu vidéo est une source d’inspiration infinie pour les plus créatifs d’entre vous. Mods, fanarts ou cosplays vous permettent de rendre hommage à vos personnages et univers préférés. Et depuis les années 2010, les jeux vidéo peuvent aussi nous faire chanter. Des fans talentueux font passer le jeu vidéo dans le monde de la chanson avec des créations souvent parodiques mais toujours très réussies. Méfiez-vous car vous risquez fort de chanter après les avoir découvertes. 

Twitch Plays Pokémon Song

Commençons ce tour d’horizon des chansons de jeux vidéo avec l’une des sagas les plus connues au monde : Pokémon et plus précisément son frère anarchique : Twitch Plays Pokémon. Si vous avez aimé ce jeu aux milliers de participants, vous pouvez revivre cette incroyable épopée anarchique en chanson grâce à Tai Shindehai. Youtubeur et musicien, cet auteur/compositeur/interprète français relève sur sa chaîne des défis musicaux lancés par ses viewers.

En 2014, l’un d’eux invite le youtubeur à écrire sur la progression malgré le chaos dans le jeu. Un challenge qu’a relevé l’artiste et qui n’est pas passé inaperçu. En plus d’avoir imaginé un titre retranscrivant tous les soucis rencontrés lors de cette expérience, Tai Shindehai rend hommage au jeu d’origine comme à sa version Twitch via de nombreux fanarts, des plans de jeu et un clin d’oeil au générique du dessin animé. Le succès est immédiat et la chanson est si populaire qu’elle a été récompensée « Création de fan de l’année » aux Video Game Awards 2014. Pas mal pour une ode à la gloire du légendaire Helix (le fossile Nautille en français). Vous pouvez découvrir la vidéo au début de l’article !

twicth

Egoraptor/Starbomb

Pour ce deuxième cas, ce n’est pas une chanson dont il est question mais carrément un album entier de titres inspirés du jeu vidéo. Starbomb, tel est le nom de cet album composé par Egoraptor, youtubeur musicien et fan des jeux de Nintendo. Car c’est bien les jeux et les héros de la firme nippone qui sont ses sujets préférés. Mario, Link, Samus et les autres poussent la chansonnette dans ses oeuvres, et il n’hésite pas en prime à leur faire dire des gros mots.

Toujours parodique, l’univers d’Egoraptor s’est fait connaître en 2014 avec la chanson Luigi’s Ballad, où le plombier tentait en vain de déclarer son amour à Peach. Véritable carton à sa sortie, ce succès a poussé l’artiste à créer d’autres chansons. Il reprend alors la recette de son premier succès : proposer une vision décalée et humoristique des univers Nintendo tout en multipliant les références dans les paroles et dans les clips. De quoi briser des enfances ou faire hurler de rire ceux qui les regardent !

Mine the Diamond

Pour cette nouvelle chanson, on vous emmène dans le plus connu des sandbox : Minecraft. Source inépuisable d’inspiration et de création pour bien des joueurs, le jeu de Notch est le terrain de jeu privilégié de Tobuscus, un youtubeur gaming. En 2014, celui-ci a fait chanter les joueurs et en particulier les chasseurs de matériaux rares avec une création originale devenue culte : Mine the Diamond.

Sur fond de rock, Tobuscus et son acolyte clament haut et fort leur envie de trouver du diamant, le minerai le plus difficile à trouver dans le jeu. Un hymne à ce minerai si précieux certes, mais Mine the Diamond est dans son ensemble un hommage à tout le jeu Minecraft. Tout y est évoqué : exploration, objets à créer, difficulté à trouver ce que l’on cherche et bien entendu la célèbre table de création. En bonus, on entend des Creepers chanter !

Champions A Woo-Hoo

Derrière ce titre pour le moins intrigant se cachent deux choses. L’une vous prend beaucoup de temps si vous êtes fan de MOBA et l’autre va vous pourrir l’esprit si vous avez grandi dans les années 90. Champions A Woo-Hoo est en effet une chanson née de la fusion entre l’univers de League of Legends et… de La bande à Picsou ! Publiée début 2015 sur YouTube et imaginée par le duo Crikey Toons, cette création musicale est l’une des plus marquantes tant elle arrive à être drôle, fidèle au jeu et surtout difficile à faire sortir de la tête.

Reprenant presque plan pour plan le générique du dessin animé d’origine, la musique vous invite cependant dans une version plus cartoon de la Faille de l’invocateur. Les champions, animés en 2D, y sont à la fois drôles et mignons. Quant à l’air, il est aussi entraînant que celui dont il est inspiré et son vocabulaire pourtant très technique passe très bien dans les paroles. Même si vous ne jouez pas, l’air est si prenant que vous avez l’impression de tout comprendre, y compris les notions de jungle, de gank ou de support. Et pour les connaisseurs, il donne l’impression de mettre en musique la vocale d’une partie.

Do You Wanna Date My Avatar ?

Créer une chanson d’amour ayant pour thème principal les MMORPG, voilà le défi qu’a décidé de relever en 2009 l’équipe de The Guild (l’équivalent anglais de Noob). Ce groupe de comédiens vedette d’une web-série où l’on suit les aventures d’un groupe de joueurs de MMO a décidé de rendre un autre hommage aux WoW, Tera et autres RPG massivement multijoueurs, mais cette fois-ci en chanson.

Entre un air pop et de nombreux clins d’oeil à l’univers des MMORPG, le cocktail est pour le moins explosif. Tous les termes propres aux MMO sont là mais adaptés pour correspondre à la conquête amoureuse. Quant aux personnages, ils sont également au taquet niveau interprétation avec le cliché du jeune homme entouré de belles filles et des demoiselles en Armor Class (le fait d’avoir une armure qui ne protège quasiment rien) qui dansent tout au long du clip. Parodique et geek à la fois, Do You Wanna Date My Avatar a été un vrai carton à sa sortie. La chanson a tellement marqué les esprits qu’elle a été ajoutée à la liste des titres jouables dans Rock Band 2.

Diggy Diggy Hole

Terminons notre balade dans l’univers des créations musicales sur les jeux vidéo en retournant dans le monde de Minecraft. Si vous êtes familier avec l’univers du jeu, vous savez que les 2 éléments principaux pour survivre sont explorer et creuser. Creuser, c’est d’ailleurs ce qu’adore faire en jeu le Yogscast, un duo de youtubeurs gaming. Il est devenu populaire grâce à une phrase prononcée lors d’une partie : Diggy Diggy Hole. Trois mots qui ont inspiré une chanson élevée au rang de meme en 2014.

Pendant près de 3 minutes, on entend des nains chanter à tue-tête qui creusent des trous dans la roche. Un hommage à la fois au jeu mais aussi à l’heroic fantasy où les nains sont réputés pour leur passion de la pioche et des profondeurs terrestres. Reprise par les fans, détournée et même intégrée à la bande originale d’un autre jeu (Dwrafs ?!), Diggy Diggy Hole est comme une chanson de taverne : elle est joyeuse, on la chante à tue-tête et même si on ne connait rien au jeu, on aime la partager avec ses amis.

Elles ont beau avoir été créées par des amateurs et des fans, ces créations musicales n’ont rien à envier aux chansons diffusées à grande échelle. Souvent parodiques mais toujours réalisées avec soin, celles-ci réussissent à mettre en musique tous les éléments de vos jeux préférés que ce soit le vocabulaire, l’histoire ou son univers. YouTube reste leur terrain de jeu privilégié mais une chose est sûre : tant qu’il y a des musiciens passionnés de jeux comme ceux que nous vous avons présentés, il y aura des chansons sur les jeux vidéo. Par contre, une fois qu’on commence à les écouter, méfiez-vous car le plus grand danger, c’est qu’elles restent en tête !

Ces articles vont vous plaire

Accompagnez-nous sur les réseaux sociaux