13 993 personnes connectées

Cela vous paraîtra incroyable mais à l’origine, personne ne pensait que ces jeux allaient devenir cultes

succes-inattendus-une3

L’histoire de l’industrie du jeu vidéo est, comme celles de toutes les industries culturelles, riche d’évènements improbables. En général ce sont des échecs cuisants pour des productions qui s’annonçaient comme des succès, mais il arrive aussi que des productions que rien ne destinait à la célébrité rencontrent une popularité aussi extraordinaire qu’inattendue. SooGeek vous présente ces jeux devenus des succès de manière inattendue. 

 

Pong 

Aussi étonnant que cela puisse paraitre, le succès de Pong n’était absolument pas assuré. D’ailleurs quand on y regarde de plus près aujourd’hui, on se demande bien comment Pong a pu passionner les foules avec son concept particulièrement basique… Cependant ce qui déclenchait la frilosité des investisseurs à l’égard du projet au début des années 1970 était le fait qu’il s’agissait mine de rien de quelque chose de révolutionnaire (le premier jeu vidéo sous forme de borne d’arcade). Pourtant Pong a déjoué tous les pronostics et est devenu culte au point de lancer véritablement les jeux vidéo, là où certains pensaient que cela resterait un gadget sans lendemain…

 

Tetris

Tetris non plus n’était pas spécialement destiné à atteindre le firmament de la galaxie des jeux vidéo, et il est pourtant devenu l’un des jeux les plus vendus de tous les temps. Initialement, avant que Nintendo ne se mette à éditer Tetris sur sa Game Boy au début des années 1990 et que le jeu devienne le succès que l’on sait, cette production au gameplay tout simple a été créée dans les années 1980 par un chercheur russe en informatique, Alekseï Pajitnov, et le jeu ne faisait que circuler sur les ordinateurs universitaires soviétiques. Le jeu fut par la suite vendu bien sûr, mais la propriété intellectuelle n’ayant jamais existé en URSS, Pajitnov ne toucha jamais un seul centime sur sa création…

 

 

Final Fantasy 

Beaucoup de personnes auraient peine à croire aujourd’hui que Final Fantasy puisse être un jeu dont le succès n’était pas assuré. C’était pourtant bien ce qu’était le premier opus de la saga à sa sortie, et il doit même son titre au manque de confiance total qu’avaient ses développeurs à l’époque. En effet, au milieu des années 1980, la petite société Square Soft était au bord du gouffre, et Final Fantasy était son chant du cygne. La compagnie s’était d’ailleurs complètement lâchée en créant un RPG qui dépareillait par rapport aux autres productions vidéoludiques nippones de l’époque, avant de lui donner le nom de « Fantaisie Finale »… Cette dernière devenant un succès phénoménal, fondant une série légendaire.

 

Golden Eye

En général les adaptations en jeux vidéo de films ou de séries ne déplacent pas les foules, et cela ne date pas d’hier. En effet, ces portages sont généralement déplorables, que ce soit par leur irrespect de l’oeuvre de base ou leurs choix de gameplay douteux… Rien ne prédisposait donc Golden Eye à devenir une légende du jeu vidéo, le jeu étant à la fois une adaptation d’un film (James Bond faut-il le rappeler) et un Doom-like, puisque dans les années 1990 le genre du FPS n’existait même pas à proprement parler, ce qui n’était pas la promesse d’un succès éclatant… Et pourtant, grâce à son gameplay incisif et son ambiance réussie, Golden Eye allait devenir un jeu culte de la Nintendo 64, pour le bonheur de tous.

 

Grand Theft Auto 3

Cela pourrait sembler étonnant, mais les Grand Theft Auto n’ont pas toujours été les jeux ultra-célèbres, et surtout populaires auprès du grand public, qu’ils sont actuellement. Les deux premiers opus de la saga étaient en vue du dessus, ce qui n’est pas forcément très tape-à-l’oeil, et là la PS2 est arrivée. Et boum!, Grand Theft Auto 3 permettait de se promener dans une vraie map en 3D où il était possible de commettre toutes sortes d’actions licencieuses. La série de Rockstar Game est alors sortie de son (très relatif) anonymat et est devenue cet élément incontournable de l’industrie du jeu vidéo.

 

Définitivement, même si ces monuments vidéoludiques sont entrés au panthéon de l’histoire des jeux vidéo, leur succès ne paraissait pas assuré. Comme quoi, les idées les plus étonnantes, voire improbables, ne sont pas à jeter aux oubliettes ! Lequel de ces succès vous parait le plus étonnant rétrospectivement ?

Ces articles vont vous plaire

Accompagnez-nous sur les réseaux sociaux