13 046 personnes connectées

Voyagez d’un monde à l’autre avec Broken Age, ce jeu vidéo d’aventure aussi addictif que poétique

Jeu vidéo à la trame fascinante, Broken Age : The Complete Adventure vous conte les histoires de deux personnages séparés par le temps et l’espace. Création pleine de charme et de délicatesse, ce jeu vidéo indépendant est un incontournable du point & click. SooGeek vous en dit plus.

Broken Age, c’est avant tout l’histoire de deux enfants qui deviennent adultes. Shay est un jeune homme qui vit depuis toujours sous la protection et la surveillance d’une intelligence artificielle qu’il appelle « maman », au sein d’un vaisseau spatial. Lassé des multiples jeux qu’elle crée pour lui, il va tenter de tromper sa vigilance pour vivre l’aventure. Très loin de là, Vella s’apprête à devenir l’objet d’une offrande à un monstre élevé au rang de dieu. Alors que tout le monde autour d’elle semble considérer cette coutume comme normale, elle sera la seule à élever la voix pour protéger son droit de vivre.

 

broken-age-deux-personnages

 

Ce scénario original permet au joueur de diriger deux personnages et de les faire évoluer à tour de rôle, selon ses envies. Il n’est pas nécessaire de terminer la quête de l’un pour gagner le droit de jouer avec l’autre : un bouton via l’inventaire permet de passer d’un personnage à l’autre et d’organiser le jeu selon ses envies et sa préférence. En effet, si les deux histoires restent intéressantes à découvrir, on peut facilement s’identifier à l’un des deux personnages grâce à un passé développé ou à la profondeur de leurs caractères. Attention toutefois, le plaisir de ce jeu se trouve surtout dans le fait d’utiliser les deux protagonistes car l’un dans l’autre, leurs mondes, si différents, se croisent grâce à de subtiles références à leurs deux histoires, si semblables.

C’est un jeu plein de poésie que nous ont pondu Tim Shaffer et ses équipes avec l’aide de centaines d’internautes. En effet, c’est grâce à la mobilisation de généreux donateurs via une campagne de crowdfunding sur le site Kickstarter que le jeu a pu voir le jour avec un budget de 3,3 millions de dollars. Cet engouement extraordinaire fut porté par l’idée de découvrir un jeu au style classique : c’est ce qu’avaient promis les développeurs qui souhaitaient créer une oeuvre innovante, belle et surprenante. C’est donc en toute confiance que les internautes ont confié leurs économies à Shaffer, grand nom du jeu vidéo, connu pour des années de bons et loyaux services chez LucasArt.

 

perso-broken-age-image

 

Malheureusement, le développement se complique et il nécessitera la scission du jeu en deux, pour proposer deux opus d’une même histoire aux joueurs impatients. Si l’annonce de cette nouvelle aura levé quelques critiques, les tensions s’apaisent à la sortie de la première partie. Après avoir participé au développement de jeux cultes tels que Grim Fandango ou The Secret of Monkey IslandShaffer est donc de retour avec un jeu fascinant, autant pour son gameplay original que pour ses merveilleux graphismes.

Peints à la main, les décors sont à la fois fins et colorés. La peinture animée sert à la perfection les deux univers des personnages, que ce soit l’espace froid de Shay ou les couleurs chaudes de Vella. Dans le but de créer une oeuvre toujours plus originale et une expérience de jeu fascinante, Tim Shaffer s’est entouré d’une équipe surprenante. En effet, les voix des personnages sont en réalité celles de l’acteur Elijah Wood (Seigneur des Anneaux) et de la doubleuse Jennifer Hale (Totally Spies, Super Nana, Star Wars : The Clone Wars).

 

garcon-broken-age

broken-age-image-fille

broken-age-paysage

 

Broken Age est un jeu magnifique et poétique avec des personnages touchants auxquels chacun peut s’identifier facilement. Tim Shaffer a fait son possible pour créer une oeuvre mémorable et c’est une réussite ! Chez SooGeek, nous avons adoré l’histoire de Vella et la force de son caractère mais si vous deviez choisir une histoire, par laquelle commenceriez-vous ?

Ces articles vont vous plaire

En vérité, le chemin importe peu, la volonté d’arriver suffit à tout.

— Albert Camus