12 715 personnes connectées

Cet ingénieux tunnel installé sous les voies ferrées sauve la vie de centaines de tortues

Japon-tortues-une-4 Une tortue traverse une voie ferrée via Shutterstock

Les animaux sont bien souvent les premières victimes des activités humaines. Mais deux entreprises japonaises ont démontré que ce constat n’était pas une fatalité et que la technologie pouvait cohabiter avec la faune. Grâce à un ingénieux dispositif, les tortues nippones pourraient prochainement ne plus subir l’impact des chemins de fer qui bouchent leur accès à la mer. SooCurious vous présente cet astucieux système.

A Kobe, dans le sud du Japon, se trouve un gigantesque aquarium : Aqualife Suma Park. C’est là que se rendent chaque jour des centaines de touristes et de familles, dont la plupart viennent en train. Mais bien souvent, le trajet ferroviaire est interrompu par de sinistres accidents : des tortues, souvent mortes, coincées entre les rails. En plus d’affecter les populations de reptiles, ces évènements fortuits causent également d’importants dégâts aux chemins de fer et aux trains, en plus de retarder les voyageurs.

Pour traverser les voies ferrées, les tortues rampent sur celles-ci jusqu’à rester emprisonnées entre le commutateur de rails et le rail lui-même. Malheureusement, les animaux finissent bien souvent écrasés lorsque le dispositif est activé. Mais ce type d’accidents dégrade aussi le matériel, qui ne peut fonctionner tant qu’il n’a pas été réparé. C’est pour résoudre ce problème qu’ont oeuvré deux entreprises japonaises.

 

Une tortue coincée dans les rails :

Tortue-Japon-2

L’Aqualife Suma Park de Kobe, ainsi que la West Japan Railway, qui gère les transports ferroviaires de la région, ont mis au point et installé des fossés d’évacuation le long de la voie ferrée. Ces gouttières permettent aux tortues de ne pas rentrer en contact avec les rails et de traverser les voies en toute sécurité.

Entre avril 2015, date de l’installation du dispositif, et août 2015, au moins 10 tortues auraient été observées utilisant le système. Cela implique donc qu’un certain nombre d’incidents ont déjà été évités, et donc que quelques tortues ont pu être sauvées. Et les deux entreprises à l’origine de la mise en place ont certainement déjà pu rentrer dans leurs frais, évitant quelques réparations coûteuses et des retards de voyageurs grâce à la pose des gouttières à tortues.

 

Le nouveau dispositif : 

Tortue-Japon-1

Ce dispositif, sans être particulièrement innovant, a le mérite de satisfaire tout le monde, des tortues sauvées aux voyageurs ferroviaires en passant par les deux entreprises nippones responsables de la mise en place. Surtout, cet astucieux système prouve que lorsqu’il y trouve un intérêt financier, l’Homme est toujours prêt à prendre soin de la faune qui l’entoure. Si ce genre d’invention vous intéresse, découvrez comment d’ingénieux ponts sauvent des milliers d’animaux en leur permettant de traverser les routes sans danger. Ce type de dispositifs vous rend-il optimiste quant à la capacité de l’Homme à cohabiter avec son environnement ?

Accompagnez-nous sur les réseaux sociaux