13 046 personnes connectées

Retour sur l’oeuvre de James Horner, le compositeur génial des musiques de Braveheart, de Titanic et d’Avatar

james-horner-une

À quelques exceptions près, les compositeurs de musiques de films sont généralement peu connus du grand public. James Horner fait assurément partie de ceux dont les compositions restent gravées dans les mémoires. Récompensé de deux Oscars pour son travail sur les musiques de Titanic, James Horner est un compositeur qui a marqué l’histoire du cinéma. SooGeek vous propose de redécouvrir son parcours et ses compositions les plus mémorables.  

 

Né en 1953 d’un couple d’émigrés autrichiens, James Horner a commencé à étudier le piano dès l’âge de cinq ans, et après avoir passé ses jeunes années à Londres il fait ses études supérieures aux États-Unis, notamment à l’université de Californie du Sud. C’est dans les années 1970 qu’il abandonne sa fonction de professeur à l’UCLA pour se consacrer entièrement à la composition de musiques de films, le « déclic » ayant eu lieu après avoir travaillé pour l’American Film Institute. Son travail est remarqué très rapidement avec ses compositions réalisées pour Star Trek 2 : La Colère de Khan en 1982, avant que son statut de grand compositeur hollywoodien ne soit définitivement établi en 1986 avec son travail sur Aliens (réalisé par James Cameron) et Le Nom de la Rose (de Jean-Jacques Annaud). Son style est novateur pour l’époque, puisqu’il mêle à la fois sons électroniques (bien avant que leur usage soit généralisé) et orchestre, pour un résultat novateur.

 

Si son travail sur Braveheart (de et avec Mel Gibson) en 1995 le fait définitivement connaitre auprès du grand public, c’est surtout ses musiques réalisées pour Titanic en 1997 (toujours avec James Cameron) qui le rendent mondialement célèbre, lui valant deux Oscars (meilleure bande originale et meilleure chanson originale pour « My Heart Will Go One » chantée par Céline Dion), l’album des musiques du film devenant l’une des bandes originales les plus vendues de tous les temps. Ayant composé les musiques de plus de 150 films, James Horner prend un peu ses distances avec le cinéma au début des années 2010, avant de mourir de manière prématurée en 2015 dans un accident d’avion, à l’âge de 61 ans… Voici ses travaux qui resteront pour toujours dans le coeur de la rédaction de SooGeek :

 

Le Main Title d’Aliens – 1986 

 

Whispering Winds du Petit Dinosaure – 1988 : 

 

Missing Mom and Dad de Jumanji (1995) : 

 

Le générique de fin de Braveheart (1995) : 

 

Le thème principal de Titanic (1997) : 

 

All is lost de Le Nouveau Monde (2005) : 

 

Pure Spirits of the Forest d’Avatar (2009) : 

 

Les musiques de James Horner continueront de résonner dans nos têtes longtemps après la fin des films qu’elles accompagnent. Au même titre que John Williams ou Hans Zimmer, cet artiste aura marqué à la fois l’histoire du cinéma et celle de la musique, et on regrette amèrement qu’il soit parti prématurément. Laquelle des compositions de James Horner vous a le plus marqué ?