13 286 personnes connectées

Contrairement à vous, les Finlandais ont une excuse pour avoir un comportement pitoyable lorsqu’ils sont ivres !

une-homme-bourre Un homme alcoolisé endormi sur un banc via Shutterstock

Lorsque l’on boit trop, nous avons quasiment tous tendance à adopter un comportement pour le moins étrange. Certains deviennent plus drôles, d’autres très moroses et certains autres deviennent complètement imprudents, sujets aux pitreries en tout genre. Les scientifiques auraient peut-être mis le doigt sur une explication à ce comportement en particulier pour les Finlandais : la mutation génétique ! SooCurious vous en dit plus sur cette étude très sérieuse.

Les personnes qui ne savent pas tenir l’alcool ont enfin une bonne excuse… scientifique qui plus est ! Les chercheurs de l’université d’Helsinki ont découvert un lien entre une mutation génétique affectant l’expression du gène responsable de la sérotonine (récepteurs 2B) et par là même des erreurs de jugement après avoir bu de petites quantités d’alcool. Ces comportements imprudents, ce sont par exemple, vouloir se battre, avoir des rapports sexuels impulsifs, conduire en état d’ébriété… Pour résumer, cette mutation génétique émet une sorte de signal d’arrêt vers ce gène, l’empêchant d’être lu et donc de s’exprimer, dès lors la personne produit beaucoup moins de sérotonine et ont alors un comportement irresponsable après avoir bu de l’alcool. Et ce n’est pas tout, les porteurs de cette mutation sont plus sujets à des sautes d’humeur et à des symptômes de la dépression, et ce même en toute sobriété. Cette mutation est d’ailleurs 4 fois plus fréquente chez les délinquants violents.

amis-alcool Des amis en train de boire de l’alcool via Shutterstock

Les scientifiques en conviennent, ces récepteurs (le 2B, l’un des 14 récepteurs de la sérotonine, en particulier) sont encore mal compris dans leur fonctionnement. Cette étude pourrait donc apporter beaucoup dans la compréhension de ce récepteur, surtout s’il s’avère bien impliqué dans la régulation du comportement impulsif des personnes ivres mais aussi dans la régulation de l’humeur générale ou dans les processus décisionnels.

L’étude du docteur Roope Tikkanen (co-auteur) vient confirmer de précédentes études et hypothèses sur le sujet. Cependant, les chercheurs précisent bien qu’ils ont retrouvé cette mutation principalement chez les Finlandais, elle reste absente des populations britanniques et hispaniques. Ils ont en effet interrogé 775 Finlandais, remplissant un certain nombre de questionnaires sur leur comportement et leur personnalité afin de discerner leur niveau d’impulsivité et d’agressivité tant en état d’ivresse que sobre.

soiree-arrosee Des personnes buvant de l’alcool pendant une fête via Shutterstock

Cette étude très intéressante nous en apprend un peu plus sur les réactions du corps humain, enfin surtout celui des Finlandais, principaux porteurs de cette mutation génétique. En tout cas, mutation génétique ou pas, essayons de toujours boire avec modération ;). Et vous, vous servirez-vous de l’excuse de la mutation génétique lors de vos prochaines soirées un peu arrosées ou savez-vous bien vous contrôler ?

Ces articles vont vous plaire

icone video

Accompagnez-nous sur les réseaux sociaux