13 366 personnes connectées

Voici comment l’Islande a réussi à détourner les jeunes de la drogue et de l’alcool

Il y a 25 ans, la jeunesse islandaise était quelque peu désabusée ; un quart des jeunes entre 14 et 16 ans fumait quotidiennement et 40 % avaient déjà été ivres le mois précédant l’enquête. Mais l’arrivée du professeur de psychologie Harvey Milkman en Islande a tout changé pour les jeunes. Il n’existe pas de recette miracle, pourtant, il suffit de quelques règles et de beaucoup d’épanouissement pour combattre les abus de drogue et d’alcool.


Le projet du professeur Milkman

D’après le professeur Milkman, la consommation de substances psychotropes est vécue comme un moyen de combattre le stress. Certains voudront boire ou se piquer à l’héroïne pour s’insensibiliser et tomber dans l’apathie, d’autres préfèreront prendre du speed ou de la cocaïne pour accroître leur confiance en eux et faire face à leurs problèmes. D’après lui, les jeunes qui deviennent addicts à ce genre de substances sont déjà dans une posture abusive avant de sombrer.

Afin de combattre la détresse des jeunes, Milkman a créé le Project Self-Discovery littéralement projet de découverte de soi, à Denver. Milkman souhaitait occuper l’esprit des jeunes de manière positive afin de les détourner de la drogue et de l’alcool. Il a ainsi conçu un projet poussant les jeunes à se révéler et à s’exprimer à travers des activités variées comme la musique, la danse, l’Art ou les arts martiaux.

source : Valentin Ottone via Flickr


Un nouveau programme pour la jeunesse islandaise

Face au succès du projet à Denver, l’Islande a décidé d’inviter Milkman afin d’aider la jeunesse à retrouver un équilibre. Le plan Youth In Iceland conçu par Milkman pour les jeunes islandais repose sur des mesures simples. La vente d’alcool est interdite pour les moins de 20 ans, et l’âge limite pour consommer du tabac a été arrêtée à 18 ans. Les enfants âgés de 13 à 16 ans doivent respecter un couvre-feu fixé à 10 h du soir en hiver et minuit en été. Les parents doivent s’engager auprès de la commune à plusieurs recommandations comme ne pas acheter d’alcool à leurs enfants ou surveiller leurs enfants et ceux des autres.

Mais les règles seules ne suffisent pas et sont contre-productives. Les parents ont ainsi été encouragés à passer du temps avec leurs enfants et à favoriser le plus possible les activités extra-scolaires. Ainsi Reykjavik, la capitale de l’Islande donne par exemple 300 $ aux enfants sur leur Leisure Card pour qu’ils puissent faire les activités de leur choix. Afin de mesurer l’effet du programme et le bien-être des enfants, une grande enquête est réalisée chaque année pour voir quels sont les taux de consommation de psychotropes chez les jeunes.


Des résultats édifiants

De 1997 à 2012, les parents ont passé deux fois plus de temps avec leurs enfants et le nombre de jeunes pratiquant une activité sportive a également doublé. La consommation de cigarette, de cannabis et d’alcool n’a fait que chuter depuis. Entre 1998 et 2016, le nombre de jeunes entre 15 et 16 ans ayant été ivre le mois précédant l’enquête est passé de 42 à 5 %. Le nombre de ceux ayant déjà testé le cannabis est passé de 17 % à 7 % et le nombre de fumeurs est passé de 23 % à 3 % sur la même période.

Les jeunes islandais sont aujourd’hui les adolescents les plus sains d’Europe.


Exporter
 Youth In Iceland

Le modèle du professeur Milkman a déjà été exporté à plus de 35 villes en Europe et les résultats sont tous aussi édifiants que les progrès faits sur la jeunesse islandaise. Pourrait-il aller plus loin encore ? C’est à espérer même s’il faut garder en tête que l’Islande est particulièrement propice à ce genre de projet étant donné sa population peu nombreuse. Pour le moment, le programme semble plus adapté à l’échelle de la ville, sans compter que certaines différences culturelles peuvent entraver son application. En tout cas, l’Islande peut être fière de sa jeunesse heureuse et accomplie.

 

Ces articles vont vous plaire

Chaque seconde, ce sont près de 43 000 vidéos qui sont visionnées sur le site de vidéos Youtube,

— @DailyGeekShow