13 375 personnes connectées

Pour l’aider à vivre avec son autisme, Iris peut compter sur son chat qui lui procure affection et tendresse

iris-photos-chat-thula

L’autisme est une maladie qui touche beaucoup d’enfants à travers le monde et qui les isole malgré eux. Bien qu’il soit très rare de parvenir à rentrer dans leur intimité, certains animaux réussissent là où l’humain échoue. C’est notamment le cas de ce chat qui a réussi à pénétrer la bulle d’une fillette afin de l’accompagner dans son combat contre la maladie. Ces photos pleines de complicité entre Iris et son compagnon à quatre pattes vont vous mettre du baume au coeur !

Cette adorable petite fille ne vous est peut-être pas indifférente. En effet, c’est cette même Iris qui nous avait émus avec ses tableaux abstraits de toute beauté qu’elle réalise dans le but de sa thérapie, censée canaliser l’autisme. Si l’art l’aide énormément dans son combat, son chat, Thula, est également un élément clé de son équilibre. En effet, cette femelle Main Coon l’accompagne au quotidien, que ce soit dans la peinture ou dans n’importe quelle autre activité.

Sa mère, Arabella Carter-Johnson, raconte dans une interview donnée au blog Bored Panda : « Depuis que Thula est là, l’anxiété quotidienne d’Iris a considérablement diminué et il l’aide à garder son calme. » Ce n’est pas tout : la mère explique que le compagnon thérapeutique de sa fille l’encourage également a être plus sociable. « Elle parle de plus en plus à Thula à travers de petites phrases. » Nous vous proposons de découvrir cette jolie complicité pleine d’amour à travers une série de photos commentées par une maman aimante.

thula-peint-avec-iris

iris-joue-avec-thula

« Peu importe ce que nous faisons, Thula veut aider et participer. Pâte à modeler, peinture, balades en vélo, puzzle… elle apporte en permanence à Iris, compagnie, amitié et m’accompagne lorsque j’encourage Iris à communiquer. »

 

thula-baignoire

calin-baignoire

« Au cours des dernières années, Iris est passée par une phase où elle détestait prendre un bain et avoir les cheveux mouillés. Depuis que Thula nous a rejoints, il accompagne Iris dans la baignoire, se laissant même shampouiner dans le but d’aider Iris. »

 

thula-observe-iris-peinture

« Iris est active beaucoup plus rapidement le matin. Avant l’arrivée de Thula, c’était toujours une épreuve de commencer la journée dans de bonnes conditions. Maintenant, Iris se laisse plus volontiers et plus rapidement captiver par les activités que nous lui proposons. »

 

sieste-a-deux

relation-complicite-chat-fillette

« Ce n’était pas conseillé de prendre un animal thérapeutique. Cela dit, lorsque vous faites des recherches sur l’autisme, il y a de plus en plus de témoignages vantant l’effet positif que peut avoir un animal sur un enfant autiste. »

 

tableaux-chat

iris-thula-dorment-ensemble

« Nous avons essayé la thérapie équine dans un premier temps, mais Iris ne semblait pas intéressée par les chevaux. Je me suis donc ensuite tournée vers un chien thérapeutique. »

 

thula-accompagne-iris

thula-bebe-sur-tableau

« Iris et le chien n’allaient pas ensemble. Elle n’aimait pas les battements de queue et avait horreur de se faire lécher la figure, et l’hyperactivité du chien la contrariait. Pendant un moment, j’ai abandonné l’idée d’un compagnon thérapeutique. »

 

thula-dort-avec-iris

thula-chat-therapeutique

« Plus tard, après avoir lu d’autres témoignages, j’ai commencé à envisager la thérapie féline… Mais, là encore, Iris ne portait aucune attention au chat et ce dernier ne semblait pas l’aimer non plus. »

 

amitie-fillette-autisme-chat

amour-thula-iris

« A ce moment là, j’en ai eu marre de cette idée. Je ne pouvais pas continuer à essayer divers animaux, ce n’était bien ni pour l’un, ni pour l’autre, et par-dessus tout, ça n’aidait pas Iris. »

 

calins-thula

« Pendant la période de Noël, l’amie de mon frère nous a demandé si nous pouvions garder son chat pendant les vacances, ce que nous avons accepté de faire. C’était une magnifique femelle de race sibérien. Iris a tout de suite accroché avec elle. »

 

sieste-thula-iris

« C’est à ce moment-là que je me suis rendu compte que je n’avais tout simplement pas encore trouvé le bon animal jusqu’à présent. Il aura fallu beaucoup d’essais et d’erreurs avant d’obtenir cette entente tant souhaitée. »

 

thula-toujours-present-pour-iris

« Thula n’était pas un chat thérapeutique spécialement dressé pour accompagner les enfants atteints d’autisme, mais j’ai réussi à lui inculquer certaines choses. Je l’ai donc habituée à porter un harnais dès son plus jeune âge, ainsi qu’à monter en voiture et à vélo. Le reste, Thula l’a appris toute seule. »

 

iris-et-thula-jardin

« Le harnais a été un élément déterminant. Thula nous accompagne lors de nos promenades à vélo et j’attache son harnais au panier. Elle ne sauterait, a priori, pas d’elle-même mais c’est une mesure de sécurité au cas où quelque chose l’effraie. Le harnais est également plus confortable et sûr lorsqu’elle marche en laisse à côté de nous. »

 

thula-allongee-piano

iris-thula-calin

Ces photos sont aussi belles qu’elles sont émouvantes. Au bureau, on est sous le charme de cette complicité qui s’est instaurée entre Iris et Thula. C’est impressionnant qu’un chat puisse aider autant un enfant dans son combat contre l’autisme ! Pensez-vous que les animaux devraient être plus présents dans le quotidien des enfants malades ?

Ces articles vont vous plaire

Accompagnez-nous sur les réseaux sociaux