13 061 personnes connectées

Après des massacres barbares, le festival de Yulin ne vendra pas de viande de chien cette année

Grande victoire pour les défenseurs des animaux : la vente de chiens sera interdite pendant la durée du festival de Yulin, un évènement où sont tués chaque année des milliers de canidés en vue d’être ensuite vendus et consommés.

DES MILLIERS DE CHIENS MASSACRÉS CHAQUE ANNÉE

Lors du solstice d’été se tient à Yulin en Chine, un spectacle particulièrement choquant : près de 10 000 chiens et 4000 chats sont tués pour être ensuite vendus et consommés. Un massacre qui est particulièrement barbare. Les animaux sont enfermés dans de minuscules cages, exhibés lors du « festival » et finissent étranglés au bout d’une pince sous les yeux des clients.

Pire que tout, ces milliers d’animaux (les associations estiment que leur nombre réelle pourrait être multiplié par 3), ne sont pas issus d’élevage. En effet, ces chiens et chats sont attrapés dans les rues avant d’être mis dans les cages et envoyés au festival. Parmi eux, on retrouve donc beaucoup d’animaux de compagnie volés à leurs propriétaires et il n’est même pas rare de voir des chiens en cage portant encore leurs colliers.

UNE MOBILISATION INTERNATIONALE

Ce carnage généralisé n’a rien d’une tradition, le festival a été créé de toute pièce en 2010 par les vendeurs de viande. Et évidemment, il n’a pas fallu attendre longtemps pour que cet évènement devienne la cible des associations de défense des animaux. Les vidéos du festival ont rapidement contribué à créer une une prise de conscience de l’opinion du public occidental.

En 2015, une pétition est lancée pour interdire le Yulin Festival, et aujourd’hui, elle est proche des 3 millions de signataires. De nombreux hashtag ont été lancés sur les réseaux sociaux pour créer une mobilisation internationale et le comédien britannique Ricky Gervais a conclu un partenariat avec la Humane Society International afin de s’engager publiquement contre ce massacre.

LA VENTE DE CHIEN SERA INTERDITE CETTE ANNÉE À YULIN

Fort heureusement ces mobilisations semblent avoir fini par payer. L’ONG Duo Duo Project a annoncé le 16 mai dernier que la vente de viande de chien sera totalement interdite à Yulin pendant une semaine à compter du 15 juin, le festival débutant le 21. Les vendeurs qui ne respecteraient pas cette interdiction pourraient se voir infliger des amendes supérieures à 13 000 euros et même des peines de prison.

Ces informations ont depuis été reprises par de nombreuses sources dont la Humane Society International qui indique  » avoir reçu des rapports provenant de plusieurs activistes Chinois mais aussi la confirmation de trois marchands du plus grand marché de viande de Yulin « .

LES ASSOCIATIONS ESPÈRENT UN EFFET DOMINO

Si cette décision est une première victoire face à la catastrophe que représente le festival de Yulin, les associations restent tout de même prudentes. Elles soulignent notamment le risque de voir des acheteurs se procurer de la viande de chien en avance afin de contourner la décision. En attendant une interdiction définitive, cette mesure reste tout de même une première avancée qui peut avoir un effet domino ouvrant la voie à un changement des moeurs vis-à-vis de la viande de chien en Chine.

Accompagnez-nous sur les réseaux sociaux