13 960 personnes connectées

Sans vous en rendre compte, votre confiance envers les robots et la technologie s’accroît de jour en jour

Depuis longtemps, l’interaction plus ou moins supposée entre les êtres humains et les diverses intelligences artificielles a fait naître de nombreux projets de science-fiction. Prenant une place de plus en plus importante dans notre société, l’intelligence artificielle occupe dorénavant des postes à responsabilités incombant des décisions émotionnellement complexes et impliquant un pragmatisme de mise. Au vu de cette avancée dans la prise de décision de ce qu’on appelle les « IA », peut-on dire qu’il existe une sorte de confiance entre les hommes et les machines ? SooCurious s’est penché sur la question.

Vivre avec et grâce aux machines dotées d’intelligence artificielle est aujourd’hui devenu une habitude pour de nombreuses personnes à travers le monde. Demander quel temps fera-t-il à Siri sur son iPhone, jouer à un jeu d’échecs en ligne ou encore programmer à distance un aspirateur autonome ; multiples sont les exemples pour prouver que l’IA est pleinement inscrite dans nos quotidiens. Des intelligences artificielles qui sont d’ailleurs ancrées dans une telle routine qu’on en oublie parfois la présence. Et, sans s’en rendre compte, on interagit avec ces intelligences machinales chaque jour.

intelligence-artificielle-serre-mains
Un robot et un homme se serrent la main via Shutterstock

Les ingénieurs tentent de plus en plus d’intégrer une fonction collaborative au sein des systèmes « nerveux » des machines ou autres robots. Ladite fonction permet alors de développer une communication fluide et intelligente entre l’utilisateur et son IA. Non seulement symbole du progrès technologique, l’avancée de l’intelligence artificielle permet également d’améliorer la créativité humaine sans la remplacer. C’est en tout cas la volonté affirmée des secteurs de recherche et développement (R&D) des firmes high-tech. Ainsi, à l’instar d’un Siri nous aidant dans nos recherches quotidiennes, les IA ne changent pas complètement votre vie quotidienne mais vous la facilite.

Dès lors, grâce aux compétences des intelligences artificielles, l’Homme va naturellement développer une confiance envers les machines qu’il utilise. Cette confiance peut alors se caractériser sous la forme d’une quelconque dépendance ou d’un plus minime besoin d’interaction. Certains robots arrivent même à prodiguer des conseils aux êtres humains sur des questions éminemment complexes. Des questions que ne poserait pas l’Homme au robot s’il ne ressentait pas un minimum d’empathie et de confiance au préalable envers la machine. La relation entre les êtres humains et la technologie dépasse ainsi le stade de la décision subtile sophistiquée et automatique.

siri-iphone-intelligence

Cette relation de confiance ne serait cependant rien sans la communication. Par exemple, accepteriez-vous que votre véhicule change de cap sans même vous le demander pour la simple et bonne raison qu’il a analysé des embouteillages à venir ? Ou alors aimeriez-vous que votre téléphone appelle automatiquement, sans vous prévenir, une personne avec qui vous avez programmé un rendez-vous téléphonique ? Certainement pas. La communication est la clé puisque l’Homme apprécie naturellement être mis au courant de tout ce qui le concerne pour rester maître de la décision.

« Je suis désolé, je ne comprends pas ce que vous voulez dire. » Siri – encore lui – prononce régulièrement ce genre de phrase. Son intelligence artificielle lui permet de se rendre compte qu’il ne sait pas faire telle ou telle chose, qu’il a encore besoin d’apprendre. Ceci caractérise un fait indéniable : les intelligences artificielles ont, en quelque sorte, une conscience d’elles-mêmes. Cette prise de conscience prend d’autant plus de sens lorsque Siri répond avec le plus de justesse possible, n’étant que très rarement hors sujet. Après tout, n’était-ce pas René Descartes qui disait « Cogito ergo sum »/« Je pense donc je suis » ? L’intelligence artificielle ayant la faculté de penser, elle « est ». Elle existe et interagit.

intelligence-artificielle-robot-crane
Un robot tient un crâne humain via Shutterstock

Pour gagner la confiance de quelqu’un, un humain doit montrer de l’intelligence, de l’empathie et du réconfort. En développement constant, les intelligences artificielles démontrent jour après jour qu’elles ont la faculté d’exprimer ces sentiments, faisant ainsi desdites IA des « êtres » de confiance. L’intuition des hommes instaure ainsi une interaction naturelle avec une technologie qui lui semble digne de confiance.

Ces articles vont vous plaire

3,2 millions de personnes meurent chaque année à cause de la pollution.

— OMS