13 796 personnes connectées

5 intelligences artificielles si peu futées qu’elles ont entaché la qualité de leurs jeux vidéo

Les développeurs de jeux se préoccupent souvent trop des graphismes de leurs jeux et délaissent des parties essentielles du plaisir de jeu. L’intelligence artificielle ou IA qui contrôle les personnages du jeu non contrôlés par le joueur sont bien souvent victime de cette tendance. En résultent des jeux qui en deviennent trop faciles ou très énervants. On vous parle de ces IA qui entachent souvent des séries entières de jeux vidéo.

 

Halo

jv-ia-halo

Tout le monde aime la série Halo. L’histoire et la trame de fond est super, la direction artistique à couper le souffle et le multijoueur l’un des meilleurs disponible. Mais là où Halo ne brille clairement pas, c’est avec son IA. Les marines qui vous accompagnent sont par exemple incapables de tuer qui que ce soit, mais seront ravis de courir dans la ligne de tir des ennemis. Même quand leur unique but est de vous transporter d’un point A à un point B avec un véhicule, c’est la croix et la bannière pour qu’ils puissent vous aider. Donc la grande majorité du temps, il vaut mieux considérer que vous êtes seul et que vos alliés sont la pour décorer. Ils n’entravent pas la qualité du jeu, mais ne servent vraiment à rien.

 

Dead Rising

jv-ia-rising

Quelle mission de jeu vidéo donne le moins envie ? Partir tuer XX monstres pour récolter la récompense d’une quête assez banale ? Devoir faire des allers retour inutiles ? Non, le pire, ce sont les missions d’escorte où le joueur doit protéger un autre personnage contrôlé par l’IA. Dead Rising est loin d’être le seul exemple de ces missions qui donnent envie de vous arracher les cheveux, mais c’est l’un des plus parlants. Vous devez protéger des civils des hordes de zombies, mais lesdits civils semblent avoir moins de neurones que les monstres qui vous poursuivent ! Dès que vous les laissez deux secondes, ils se coincent dans chaque objet imaginable et n’arrivent plus à avancer. Que ça arrive une fois, d’accord, mais au bout de trente fois, vous allez commencer à réfléchir à votre achat.

 

Grand Theft Auto

jv-ia-gta

L’IA est presque toujours un désastre dans les GTA. Si dans le IV et même le V les policiers peuvent avoir la gâchette extrêmement facile au point de vous mettre des plombs de fusil à pompe dans le ventre pour les avoir légèrement bousculé, dans San Andreas, le problème semble toucher toute la population. Les pompiers conduisent comme des malades et peut exploser votre voiture lors de certaines missions et les policiers sont soit très violents, soit inactifs. Mais le pire, c’est que San Andreas avait implémenté un système d’entre-aide avec des membres de votre gang. Et même si l’idée était intéressante, l’exécution est pathétique, car ils ne servent jamais à rien lors des fusillades et semblent avoir été formés dans la même académie que les marines de Halo.

 

Resident Evil 5

jv-ia-resident

Resident Evil 5 est très différent du chef-d’oeuvre qu’est le quatrième épisode. Très différent, mais tout de même très bon. À part sur un point : l’allié que l’on vous colle si vous avez le malheur de faire l’histoire seule et de ne pas jouer en coopération vous rendra fou et vous fera mourir moult fois. Tuer les monstres effrayants qui se ruent sur vous ne semble pas être l’une de ses priorités. Sheva est vraiment stupide et ce qu’elle aime par-dessus tout, c’est gaspiller des munitions et des objets de soin pour rien, utiliser les mauvaises armes sur les mauvais ennemis et déclencher tous les pièges du niveau en cours. La cerise sur le gâteau ? Si elle meurt, c’est game over.

 

Assassin’s Creed

jv-ia-assassin

Si Assassin’s Creed a de très bons côtés comme plusieurs de ses personnages, un souci du détail dans la reconstruction des villes et un dépaysement certain lorsque l’on se balade à l’intérieur, la série souffre cependant de défauts qui sclérosent le gameplay et les jeux en général. Le premier coupable : l’IA. Générant plus de bugs qu’il devrait y en avoir dans un jeu avec un tel budget, les NPC sont tous des incapables qui vous feront mourir des dizaines de fois. Les missions d’escortes sont insoutenables, vos alliés s’enfuient à l’autre bout de la carte sans aucune raison apparente et les habitants de la ville vont vouloir vous faire pendre dès que vous sautez du haut d’un banc. Et à chaque combat de la série, vous vous retrouvez entouré de cinq soldats qui ne savent pas se battre et attendent patiemment de se faire couper en deux une fois que vous avez fini avec leurs collègues. L’IA est depuis presque 10 ans le pire élément de la série Assassin’s Creed.

 

L’intelligence artificielle est l’un des concepts fondateurs du jeu vidéo. Pourtant, des décennies après leurs premières apparitions, certains développeurs ne prennent toujours pas le temps de polir cet aspect nécessaire, mais malheureusement souvent sous-traité des jeux vidéo. Depuis l’avènement du multijoueur, le phénomène ne fait qu’empirer, laissant les personnages de l’histoire principale gâcher les expériences de jeu. Quel est pour vous le pire exemple d’IA dans le jeu vidéo ?

Par , le 13 septembre 2015

Chaque seconde, ce sont près de 43 000 vidéos qui sont visionnées sur le site de vidéos Youtube,

— @DailyGeekShow