12 788 personnes connectées

Inspirés par les coquillages, des chercheurs fabriquent du verre 200 fois plus résistant

une test

Très utile dans la vie quotidienne, le verre a pourtant un sacré inconvénient : il se casse très facilement. Heureusement, des chercheurs canadiens ont réglé le problème en mettant au point une technique qui rend ce matériau 200 fois plus résistant.

Des chercheurs de l’université de McGill à Montréal ont passé plusieurs années à comprendre comment concevoir du verre plus résistant que celui que nous connaissons. Ils ont ainsi étudié la structure des coquillages de mollusques, réputés pour leur solidité alors que leur apparence les fait passer pour très fragiles.

C’est grâce à ces coquilles à architecture complexe que les scientifiques sont parvenus à mener leurs recherches à terme. En créant, grâce à des lasers, de minuscules craquelures à des endroits bien précis dans le verre, ils ont ainsi empêché la formation de fissures plus importantes et donc la cassure.

des-chercheurs-mettent-au-point-du-verre-200-fois-plus-resistant-que-celui-que-nous-connaissons1

des-chercheurs-mettent-au-point-du-verre-200-fois-plus-resistant-que-celui-que-nous-connaissons2

Cette découverte est particulièrement intéressante et utile, surtout qu’elle pourrait également fonctionner pour la céramique, les matières plastiques ou encore les résines. Nous pourrons bientôt jeter nos assiettes contre les murs sans avoir peur de les briser :P. On espère d’ailleurs que ce matériau amélioré ne coûtera pas trop cher. Et vous, seriez-vous tenté d’acquérir de la vaisselle faite de ce nouveau matériau ?

Ces articles vont vous plaire

Accompagnez-nous sur les réseaux sociaux