12 951 personnes connectées

Ces incroyables petites bêtes bioniques ressemblent à s’y méprendre à des fourmis et des papillons

Les animaux inspirent les scientifiques pour créer des technologies fascinantes. Une entreprise en a d’ailleurs fait sa marque de fabrique puisqu’elle sort tous les ans de nouveaux robots qui prennent la forme de petites bestioles. Aujourd’hui, les ingénieurs ont révélé deux nouvelles créations bioniques : des fourmis et des papillons robotiques qui se comportent comme de véritables insectes ! SooCurious vous emmène à la découverte de ces toutes nouvelles espèces.

L’entreprise Festo a pris la drôle d’habitude de sortir chaque année ses nouvelles et surprenantes créations, juste avant le 1er avril. De quoi laisser planer un certain doute quant à la véracité de l’annonce et pourtant après maintes vérifications, les deux petits nouveaux robots viennent rejoindre une famille déjà bien remplie d’animaux en tout genre. Les ingénieurs s’inspirent toujours des êtres vivants qui peuplent notre Terre pour donner vie à des robots aux capacités exceptionnelles et utiles. Ainsi, cette année la société a dévoilé l’arrivée de deux petites bestioles qui, on le sait déjà, seront comme toujours destinées à d’autres entreprises pour « développer des concepts techniques et des applications industrielles basées sur des modèles inspirés de la nature ». Découvrez donc ces insectes bioniques qui sont capables de travailler ensemble et interagissent les uns avec les autres.

 

Les fourmis bioniques : des insectes aux comportements coopératifs

fourmis-entraide-bionique

Vous les connaissez : ces petites fourmis qui grouillent partout, portant à vingt une immense feuille sur leur dos ! Les scientifiques se sont inspirés de ce comportement de collaboration pour créer les BionicANTs, c’est-à-dire des fourmis bioniques. En suivant de simples règles, ces dernières travaillent ensemble pour réaliser des tâches complexes.

Elles peuvent même fonctionner de manière autonome et communiquer sans l’aide de l’être humain. Ainsi, elles échangent pour coordonner leurs actions et leurs mouvements comme un seul et même organisme. Comme de véritables fourmis, ces petits bestioles bioniques sont capables de déplacer des objets bien plus grands qu’elles, en les poussant ou en les tirant comme une seule personne.

gif-entraide-fourmis-bionique

Pour ce qui est de leur conception, une BionicANT est en majeure partie imprimée en 3D (grâce à un laser). Ainsi toutes les parties qui la composent sont utiles, et calquent à la perfection le modèle naturel. On pourrait croire en la voyant que le design est plutôt décoratif, or, du bout des antennes (qui servent à brancher la fourmi à une station de chargement) à ses petits yeux (qui lui servent à détecter les objets et à se localiser elle-même dans l’espace) : tout a sa place.

Elle est par exemple dotée de capteurs optiques (comme dans les souris d’ordinateur) qui lui permettent de circuler en se situant grâce à des marques infrarouges sur le sol. L’ensemble de la structure est donc indispensable et les pièces sont conçues pour coller au modèle naturel mais aussi pour ne pas être trop encombrant sur le corps de l’insecte bionique. Avec ses 13,5 centimètres et son poids relativement léger de 105 grammes, la petite bestiole est bluffante de réalisme !

Et si vous voulez en savoir plus sur cette création robotique, on vous invite vivement à visiter le site.

tete-fourmis-bionique

pattes-fourmis-bioniques

corps-fourmis-bionique

fourmis-geante-bionique

fourmis-bionique

 

Les papillons bioniques : des insectes volants ultralégers aux comportements coopératifs

trois-papillons-bioniques

Ces magnifiques créations sont inspirées comme leur nom l’indique de sublimes papillons. Ces petites bêtes sont bien sûr sublimes mais elles intéressent les scientifiques pour une tout autre raison : leur capacité à voler, coopérer et à ne peser que quelques grammes. Ainsi, les eMotionButterflies peuvent voler de leurs propres ailes en étant programmés à l’avance.

Chacun de ces papillons est autonome. Ils peuvent sans problème circuler les uns près des autres, grâce à un dispositif simple. Des caméras infrarouges sont positionnées autour de leurs zones de vol, les papillons sont dotés de petites balises infrarouges et sont donc continuellement en contact avec ces détecteurs qui empêchent toute collision.

technologies-bioniques-papillons

Le comportement des papillons est ici aussi parfaitement calqué sur l’original. Pesant seulement 32 grammes et mesurant pas moins de 50 centimètres, ces petites créatures bleues se confondraient presque avec de véritables Lepidoptera. La structure des petits robots ne comporte pas tant de choses, il y a bien sûr des petits moteurs pour actionner indépendamment les ailes, un accéléromètre, un gyroscope, une boussole et deux batteries (ainsi que quelques éléments de moindre importance).

Cependant, leur temps de vol reste relativement court : 3 à 4 minutes, au bout desquelles il faut recharger la bestiole pendant au moins 15 minutes. Les ailes en revanche battent à une vitesse maximale de 2,5 m/s, c’est-à-dire 1 à 2 rabats par seconde. Leur structure est faite en carbone fin et recouverte d’un film condensateur encore plus mince. Les ailes ont un effet aérodynamique exceptionnel d’après l’entreprise grâce au courant d’air qui passe entre chaque battement.

Et si vous voulez découvrir les autres petits secrets de cette incroyable invention, on vous conseille de vous rendre sur le site.

papillon-bionique

details-papillons-bioniques

papillons-robotique-animal

Ces inventions sont surprenantes et géniales. A la rédaction, on félicite cette entreprise de s’inspirer de la nature pour créer des robots aux capacités exceptionnelles. On espère qu’ils continueront à nous émerveiller avec des créations encore plus ambitieuses ! Cela nous rappelle d’ailleurs que le laboratoire Insect Lab nous avait lui aussi émerveillés avec ses impressionnants insectes bioniques. Aimeriez-vous avoir la chance de posséder des bestioles robotiques de ce genre chez vous ?

Ces articles vont vous plaire

Accompagnez-nous sur les réseaux sociaux