12 180 personnes connectées

Découvrez l’incroyable projet de reforestation mis en place par le gouvernement indien

L’Inde figure parmi les trois plus gros émetteurs de CO2 au monde, après la Chine et les Etats-Unis. Malgré les difficultés sociales et économiques, ce pays émergent tente de relever la barre écologique. Depuis 2004, le gouvernement a mis en place un ambitieux projet de reforestation.

Dans un pays qui dispose de l’une des plus importantes populations au monde, estimée à 1,2 milliard d’habitants en 2016, la question de l’environnement est apparue sous une pression croissante. Au cours de l’histoire de l’Inde, la nature a progressivement été écrasée par le poids de l’activité humaine. Il semblerait que les choses soient en train de changer. Doucement, mais sûrement.

inde-pollution

L’Inde est un pays en développement qui subit les effets de l’industrialisation rapide. Il est actuellement l’un des plus gros émetteurs de gaz à effet de serre. A la suite du nouvel accord international sur le climat de la COP21, le pays s’est officiellement engagé à réduire ses émissions de gaz à effet de serre. En 2015, le gouvernement indien a soumis ses contributions déterminées au niveau national (INDC), avec les détails de son plan national pour réduire les émissions de 33 % à 35 % entre 2005 à 2030.

Le projet de loi de fonds compensatoire de la reforestation fait désormais officiellement partie de cet engagement. En effet, le gouvernement indien a prévu de dépenser 6,2 milliards de dollars dans la reforestation de certaines parties de son pays. Le projet a déjà été voté par les membres de la chambre basse du gouvernement indien, et attend d’être voté par la chambre haute. En mai 2016, les forêts recouvrent 21 % de la surface du pays, et devraient s’élargir à 33 % dans les années à venir. Depuis 2004, le gouvernement collecte de l’argent chez différentes entreprises privées afin de financer ce projet.

Couverture forestière en Inde
Couverture forestière en Inde

Certains émettent des critiques quant à la transparence du projet. Notamment, beaucoup s’interrogent sur le mécanisme en place pour contrôler son évolution. Le fait qu’on ne puisse pas officiellement savoir où sont directement versés les fonds destinés à la reforestation suscite la controverse dans un pays mis à mal par la corruption. Il existe même des rapports sur des agents forestiers brûlant leurs propres parcelles de forêts, se servant ainsi des feux comme excuse pour n’avoir pas atteint l’objectif du projet.

Beaucoup s’interrogent sur la façon dont le gouvernement utilise l’argent collecté. Et surtout, sur les espaces qui seront sujets à la reforestation. Cela va-t-il, par exemple, empiéter sur les terres agricoles ? Faudra-t-il forcer des gens à quitter leurs terres afin de mener le projet à bien ? L’avenir nous le dira.

inde-reforestation

Quoi qu’il en soit, la démarche du projet va dans le sens d’un monde plus vert et plus propre. Elle est donc difficile à blâmer. Notre terre a bien besoin d’une prise de conscience écologique. Découvrez 17 photographies alarmantes qui illustrent la dégradation alarmante de notre belle planète.

Dans la vie, rien n’est à craindre, tout est à comprendre

— Marie Curie