13 131 personnes connectées

Le bilan après 20 ans d’études : l’immigration n’augmente pas la criminalité… elle la réduit

L'immigration revitalise la société via Depositphotos

Tout au long de sa campagne, Donald Trump a joué sur les craintes économico-culturelles de son électorat en choisissant les migrants pour cible. Pour beaucoup d’historiens et sociologues, la « blanchité » est souvent le dernier repère auquel s’accrochent les individus en période de crise. Cela Trump l’a bien compris, c’est pourquoi il a fait des migrants les responsables des maux de la société occidentale. Plusieurs criminologues s’accordent pourtant pour affirmer que les immigrés n’ont jamais fait augmenter le taux de criminalité des pays, bien au contraire.

Après avoir confirmé son projet de construction de mur entre les Etats-Unis et le Mexique, Donald Trump a signé un décret qui a choqué le monde, interdisant plusieurs ressortissants issus de pays musulmans, ainsi que les réfugiés syriens, à entrer sur le territoire américain. Pourtant, Robert Adelman de l’université de Buffalo et Lesley Reid de l’université d’Alabama expliquent que la recherche n’a jamais défendu l’hypothèse selon laquelle il existerait un lien entre l’immigration et l’augmentation de la criminalité. La littérature scientifique démontre au contraire que les immigrés commettent moins de crimes que les américains. D’après les chercheurs les grandes villes qui regroupent un grand nombre d’immigrés ont également des taux de criminalité moins élevés que les petites villes.

La statue de la Liberté via Depositphotos

Afin d’étudier l’évolution du lien entre la criminalité et l’immigration, Robert Adelman et Lesley Reid ont publié une étude dans le journal of Ethnicity in Criminal Justice, se basant sur les données du recensement de 200 zones métropolitaines choisies au hasard, sur la période 1970/2010. Les chercheurs en sont venus à la conclusion que les meurtres, les vols et la criminalité de manière générale diminuaient plus l’immigration augmentait. Non seulement l’immigration ne favorise pas la criminalité, mais d’après Robert Adelman et Lesley Reid, la revitalisation des quartiers et de la croissance économique permise par les vagues migratoires pourrait même contribuer à la réduire…

Ce constat peut être corroboré par d’autres études menées par différents criminologues. Charis E. Kubrin de l’université de Californie ainsi que Irvine et Graham Ousey de l’université de William et Mary expliquent ainsi qu’il existe 2,5 fois plus d’études démontrant que l’immigration a un effet positif sur la criminalité que l’inverse. Les chercheurs travaillent depuis 10 ans sur le lien entre immigration et criminalité, mais une ligne claire se dégage de leurs études : les villes ayant une population immigrée importante ont des taux de criminalité plus faible. Leur étude la plus récente, qui sera publiée dans The Annual Review of Criminology, reprend une cinquantaine d’études publiées entre 1994 et 2014, le résultat est tout aussi édifiant que les conclusion précédentes : !

L’immigration n’augmente pas la criminalité via Depositphotos

De tout temps l’immigration a eu des effets positifs sur les sociétés d’accueil, les chercheurs évoquent ici la baisse de la criminalité mais nombreux sont les pays qui ont pu profiter d’intelligences, de savoir-faire et de main d’oeuvre qu’ils n’auraient pu espérer obtenir sans les vagues migratoires. La croissance économique allemande a par exemple été dopée par l’arrivée des migrants. En ces temps troublés, on oublie trop souvent de jeter un oeil sur les bienfaits de la différence et du métissage des cultures à travers l’histoire.

Ces articles vont vous plaire

Accompagnez-nous sur les réseaux sociaux