12 723 personnes connectées

L’image de la semaine : un terrifiant cimetière de poissons sur la baie de Rio causé par la pollution

Cette semaine SooCurious vous présente une image horrifiante : en une semaine 37 tonnes de poissons morts ont été retrouvées dans la baie de Rio. A l’origine de cette catastrophe inquiétante, le déversement quotidien des eaux usées dans l’océan faisant ainsi augmenter le taux de dioxide de carbone et provoquant l’asphyxie de milliers de poissons. Les autorités ont fait appel à une équipe de 60 personnes pour retirer ces cadavres, afin de ne pas entacher l’image de ce petit coin de paradis, pourtant lieu d’un terrible massacre.

La ville de Rio qui doit accueillir les Jeux olympiques d’aviron et de canoë en 2016, est encore loin d’être prête. Deux des voies maritimes de la ville sont complètement polluées, la qualité de l’eau inquiète les organisateurs des jeux qui seront peut-être suspendus. Le gouverneur de Rio Luiz Fernando Pezao a admis plus tôt cette semaine qu’il n’y aurait probablement pas assez de temps pour finir le nettoyage avant les jeux d’août prochain. Il a aussi précisé que son but serait de réduire d’au moins 80 % la pollution de l’eau de la baie de Guanabara d’ici là.

Les habitants locaux se sont plaints de l’odeur insoutenable qui s’imprègne dans les maisons et les restaurants des environs. Le ministère de l’Environnement de Rio a expliqué jeudi que les décès étaient le résultat d’un changement brusque de la température de l’eau, mais les scientifiques ont rejeté cette explication. Paul Rosman, un océanologue qui travaille sur le sujet, pense que l’augmentation des algues a entrainé une augmentation du dioxyde de carbone dans l’eau. « Il y a eu un grand effort pour arrêter le déversement des eaux usées et enlever le plus de déchets possible, mais réduire les trop-pleins d’eaux usées n’empêche pas la prolifération des algues. »

« La vraie cause est l’excès de nutriments dans l’eau », explique-t-il, avant d’accuser le gouvernement d’avoir ignoré les différentes propositions qui ont été faites pour améliorer la qualité de l’eau en drainant les canaux qui mènent à la mer.

 

Cette image choquante illustre une fois de plus l’impact des activités humaines sur le monde qui nous entoure. Un véritable drame ! A la rédaction, nous avons été horrifiés devant cette image. On espère grandement que ce désastre cessera au plus vite.

[Not a valid template]

Ces articles vont vous plaire

Seuls 50% des 1,8 million d’enfants atteints du VIH/Sida ont accès au traitement dont ils ont besoin.

— @UNICEF_france