13 940 personnes connectées

Historique : ces 14 îles du Pacifique bannissent les énergies fossiles de leur mode de vie

Si plusieurs pays du monde se sont déjà engagés sur une voie plus écologique en favorisant les énergies renouvelables, 14 îles du Pacifique ont décidé d’aller plus loin en interdisant tout bonnement les énergies fossiles via un traité.

Lors du Pacific Island Development Forum, qui se déroulait les 12 et 13 juillet 2016 aux îles Salomon, 14 îles du Pacifique ont décidé de totalement bannir les énergies fossiles.

Les pays participant au Pacific Island Development Forum
Les pays participant au Pacific Island Development Forum

Si leur décision tend à préserver l’environnement, elle vise surtout à éviter un drame pour ces localités, directement menacées par la montée des eaux. En 2015, Tony de Brum, le ministre des Affaires étrangères des îles Marshall, déclarait en ce sens : « Il suffirait que la température grimpe de 2 degrés… et nous finirons sous l’eau ! »

Une fois le traité signé, ses adhérents auront pour objectifs de développer les énergies renouvelables et d’organiser l’arrêt de l’exploitation de leurs mines de charbon.

La Polynésie française, membre du Pacific Island Development Forum, via Shutterstock
La Polynésie française, membre du Pacific Island Development Forum via Shutterstock

Joeteshna Gurdayal Zenos, directeur du projet de Greenpeace pour les îles du Pacifique, Pacifique Net, a estimé que lorsque le traité sera mis en place, il « enverra un signal fort aux marchés, gouvernements et populations dans le monde entier ». Selon lui, les « habitants des îles du Pacifique [agissent] non plus en victimes du réchauffement climatique, mais comme des précurseurs du changement ».

Dans le traité que signeront les 14 îles concernées, et qui comprend le déblocage de fonds pour les communautés touchées par le réchauffement climatique, un cadre précis définira également les énergies renouvelables qui remplaceront les énergies fossiles.

Les îles Tonga, membres du Pacific Island Development Forum, via Shutterstock
Les îles Tonga, membres du Pacific Island Development Forum via Shutterstock

Cette initiative, si elle répond à une urgence pratique – la montée des eaux – montre l’exemple à suivre pour préserver l’environnement à l’avenir : la mise en place de mesures fortes. Si ce type d’action écologique vous intéresse, découvrez également comment la Norvège est devenue le premier pays à interdire l’importation de produits issus de la forêt tropicale.

Ces articles vont vous plaire

Accompagnez-nous sur les réseaux sociaux