12 189 personnes connectées

L’huile de coco est-elle bonne pour la santé ? Les nutritionnistes tirent la sonnette d’alarme

Vantés pour aider à perdre du poids, pour faciliter la digestion et même booster notre métabolisme, les bienfaits de l’huile de coco ont convaincu 72 % des Américains, mais seulement 37 % des nutritionnistes. L’American Heart Association (AHA) revient sur les véritables facultés de cette huile végétale pas si bonne pour la santé.

Une question de cholestérol

Il existe deux grands types de cholestérol sanguin : celui aux lipoprotéines de haute densité (HDL), ou « bon » cholestérol, et celui aux lipoprotéines de basse densité (LDL) ou « mauvais » cholestérol. Riches en graisses saturées, chips, junk food et gâteaux augmentent le cholestérol LDL et avec lui, votre risque de contracter une maladie cardiaque. Ces graisses saturées sont généralement associées aux produits issus de la production animale, comme la viande et le beurre, tandis que les produits végétaux sont considérés comme riches en graisses insaturées.

L’huile de coco : une exception à la règle

Selon l’AHA, bien que d’origine végétale, l’huile de noix de coco contient un taux important de graisses saturées, ainsi qu’un profil moléculaire complexe qui favorise le cholestérol sanguin, LDL comme HDL. L’AHA recommande donc d’éviter de consommer de l’huile de coco, la preuve ayant été faite depuis longtemps que les individus réduisant leur consommation de graisses saturées au profit de graisses insaturées voient leur risque de contracter une maladie cardiovasculaire diminuer de 30 %.

L’huile de noix de coco : à consommer avec modération

Pour ne pas engendrer de conséquences sur la santé, les graisses saturées ne devraient pas représenter plus de 10 % des calories ingérées chaque jour. Ainsi, s’il n’est pas question d’éliminer totalement l’huile de coco de son alimentation, mieux vaut la considérer comme une douceur qu’on s’accorde de temps en temps et la sortir de sa liste des aliments « bons pour la santé ». Question maladie cardiovasculaire, favoriser les légumes et les fruits et éviter la nourriture préparée reste la meilleure solution. En revanche, ne vous privez pas d’huile de coco pour vos soins capillaires : elle est un merveilleux assouplissant !

Accompagnez-nous sur les réseaux sociaux