13 652 personnes connectées

11 personnages féminins emblématiques issus de l’univers de Tim Burton

11 personnages féminins emblématiques issus de l’univers de Tim Burton

Tantôt personnages secondaires, tantôt personnages principaux, nombreuses sont les héroïnes de Tim Burton qui ont bercé notre imaginaire. Entre pâtissière folle à lier, adolescente amoureuse et zombie obsessionnelle, les héroïnes de Tim Burton sont toutes plus mémorables, les unes que les autres. Souvent liées au héros masculin, les femmes de Tim Burton rivalisent d’originalité et d’extravagance. Des méchantes sanglantes aux plus adorables revenantes, faites la connaissance des sublimes héroïnes tout droit sorties de l’imaginaire prolifique de Tim Burton.

LYDIA DEETZ (WINONA RYDER) – BEETLEJUICE (1988)

winona-ryder

Lydia (interprétée par la très jeune Winona Ryder) est une adolescente lunatique, maussade, tourmentée par ses angoisses et qui se sent isolée de ce monde qu’elle exècre. Son père et sa belle-mère ne prennent aucune de ses paroles au sérieux et l’ignorent la plupart du temps. L’adolescente au look gothique adore écrire de la poésie (macabre), la photographie (macabre) et tout ce qui touche de près ou de loin au surnaturel et autres affaires paranormales (forcément macabres aussi !). Malgré son caractère pas franchement jovial et son humeur glaciale, Lydia s’avère être la personne la plus sensible de la maison.

C’est d’ailleurs en faisant la connaissance du couple de revenants, Barbara et Adam Maitland, que la jeune fille apprend à être heureuse. En effet, les deux fantômes de la maison représentent la figure parentale qu’elle n’a jamais connue. Selon ses propres dires, la jeune fille est “étrange et inhabituelle”, deux raisons qui poussent ses parents à la côtoyer le moins possible et à rester enfermés dans leur égoïsme pathologique. Au cours du film, Lydia va faire la connaissance de l’immonde revenant Beetlejuice (littéralement jus de cafard) qui complotera un mariage avec elle, afin de pouvoir retourner dans le monde des vivants… Petite anecdote au sujet du personnage : dans le scénario originel, Lydia était en fait un personnage mineur et surtout une adolescente des plus banales et non, une jeune gothique torturée. Elle devait également avoir une petite sœur de neuf ans, prénommée Cathy et c’est elle qui devait devenir amie avec le couple Maitland.

 

BARBARA MAITLAND (GREENA DAVIS) – BEETLEJUICE (1988)

beetlejuice

Barbara Maitland est l’épouse de Adam Maitland avec qui elle forme un couple charmant. Femme au plaisir simple, elle préfère passer ses vacances à décorer sa sublime maison victorienne plutôt que de partir dans des contrées exotiques. Malheureusement, Barbara et Adam vont subitement trouver la mort. Traumatisés par cette fin soudaine, leurs esprits ne trouvent pas le repos et se mettent à errer indéfiniment dans leur maison.

Leur malédiction les obligeant à rester parqués dans leur demeure, rend Barbara bientôt totalement claustrophobe. Incapable de sortir de chez elle, elle est irritée d’être dans l’incapacité de faire quoi que ce soit, y compris de nettoyer sa maison (l’aspirateur se trouvant dans le garage qu’elle ne peut atteindre). Très vite, elle commence à déprimer de cette ennuyeuse vie de revenant. Heureusement, la famille Deetz vient s’installer dans leur maison, ce qui donne l’occasion au couple de s’essayer à la hantise. Nouvel échec pour les Maitland qui se heurtent au caractère blasé de la jeune Lydia. Au lieu de la terrifier, Barbara crée des liens avec la jeune adolescente en qui elle voit la fille qu’elle n’a jamais eue. Avec son mari et Lydia, elle va être confrontée aux folles manigances du héros du film : l’arrogant Beetlejuice.

 

KIM BOGGS (WINONA RYDER) – EDWARD AUX MAINS D’ARGENT

winona-2

A 16 ans, Kim Boggs est la fille du charmant couple Peg et Bill Boggs. La douce adolescente fait la rencontre d’Edward après son arrivée dans le foyer. D’abord effrayée par son physique atypique, elle finit par développer beaucoup d’affection pour lui. Jaloux de cette proximité et aveuglé par l’intolérance, le petit ami de Kim nommé Jim, force Edward à commettre un cambriolage au sein de la maison des Boggs. La jeune fille n’est pas dupe et connaît bien Edward, elle comprend vite qu’il n’est pas responsable de toute cette machination. Le plan de Jim se retourne d’ailleurs contre lui, puisque les sentiments de Kim à l’égard d’Edward deviennent encore plus forts.

Touchée par sa pureté et son innocence qui contrastent avec son physique, la jeune fille commence à tomber amoureuse du mystérieux Edward aux mains d’argent. Cet amour naissant entre ces deux personnages au premier abord très opposés, arrive à son paroxysme la nuit de Noël. Inspiré par la magie de cette fête, Edward sculpte son amour dans la glace, tandis quelle s’abandonne en dansant sous les flocons de neige créés sous ses ciseaux.

 

CATWOMAN, SELINA KYLE (MICHELLE PFEIFFER) – BATMAN RETURNS (1992)

catwoman

Catwoman est le personnage féminin principal de Batman Returns. Interprétée par l’excellente Michelle Pfeiffer, Selina Kyle, de son vrai nom, est une femme solitaire et frustrée qui vit seule dans son appartement de Gotham. Sa vie change le jour où elle découvre les plans machiavéliques de son patron, le magnat Max Shreck qui projette de voler l’électricité de la ville. Alarmé par les connaissances de la jeune femme, le malfrat projette de la tuer : une fois chez elle, elle est agressée puis laissée pour morte, au milieu des chats du quartier. Comme ressuscitée par les miaulements plaintifs des félins, Selina reprend conscience et développe une obsession pour le crime et la vengeance. Presque possédée par l’esprit des chats qui ont paradé autour de son corps inerte, Selina déambule et se comporte comme l’un deux.

Forte de nouveaux pouvoirs et sous le joug d’une grave rupture psychotique, elle décide de se fabriquer un costume à l’effigie de ses nouveaux compagnons. C’est tout de vinyle vêtue que Selina, rebaptisée Catwoman, se lance dans sa quête de vengeance. Délicieusement malfaisante, elle s’attaque avec grâce aux rues de Gotham. Mais elle est bientôt stoppée par Batman pour qui elle développe alors une haine sans faille. Pour éliminer l’homme chauve-souris, Catwoman va alors s’associer au plus immonde vilain de Gotham : Le Pingouin.

 

SALLY (CATHERINE O’HARA) – L’ÉTRANGE NOËL DE MONSIEUR JACK (1993)

Sally-étrange-noel-monsieur-jack

Sally est douce, sensible, honnête et très intelligente. Elle est la créature du Dr Finkelstein, le savant fou de la ville d’Halloween. Veillant jalousement sur elle, le docteur insiste pour la garder enfermée, en prétextant vouloir la protéger du monde extérieur. Cependant la jolie poupée Sally ne tient pas en place et souhaite découvrir les merveilles d’Halloween. C’est ce désir de changer de vie qui la mène vers Jack Skellington. Au début, la jeune zombie admire Jack comme n’importe quelle autre jeune fille de la ville, puis elle découvre bientôt qu’ils sont connectés par cette même envie de vivre une vie meilleure et tombe profondément amoureuse de lui.

D’abord les deux personnages se considèrent comme deux amis, Sally étant trop timide pour lui avouer ses sentiments et Jack trop occupé par les préparatifs d’Halloween pour cerner quoi que ce soit. Au cours de son aventure, Jack va avoir besoin des services de son amie, notamment pour lui confectionner un costume de Perce-Oreilles. Lentement, Sally Finkelstein, aidée de ce rapprochement, va parvenir à avouer ses sentiments à Jack. Sentiments qui s’avèrent réciproques et qui vont donner lieu à la plus jolie scène du film : le baiser au sommet de Spiral Hill.