12 780 personnes connectées

Retour sur l’histoire mouvementée de la série Heroes, sauvée in extremis par son créateur

Depuis 2006, Heroes a marqué l’histoire du petit écran en apportant au spectateur un récit original et des personnages développés auxquels il était facile de s’identifier. Pourtant la série a rencontré de nombreuses difficultés durant ses années de diffusion, mettant en danger sa pérennité. Découvrez avec nous l’histoire de Heroes.

Diffusée pour la première fois en 2006, Heroes rencontre un grand succès auprès des téléspectateurs et pour cause, l’histoire est celle de personnes ordinaires à travers le monde qui, du jour au lendemain, se découvrent des capacités extraordinaires. Entre voyage dans le temps et régénération en passant par la télépathie et le dédoublement, tous se retrouvent propulsés dans une vie qu’ils n’ont pas choisie. Pourtant, ils vont devoir accepter leur nouvelle situation et travailler de concert pour sauver le monde.

heroes-personnages

La première saison de cette série créée par Tim Kring récolte un accueil chaleureux lors de sa diffusion avec une moyenne de 13,9 millions de téléspectateurs. Les spectateurs et les critiques saluent la série et le succès outre-Atlantique se répand sur Internet, si bien qu’elle rentre dans le TOP 10 des shows les plus téléchargés illégalement. Le casting séduit et la réalisation inspirée des comics attire les amateurs de fantaisie. La recette est efficace : Heroes laisse place au mystère tout en offrant une oeuvre digne du grand écran et les Américains sont au rendez-vous, faisant grimper les audiences d’épisode en épisode. Durant la pause hivernale, Tim Kring et son équipe annoncent publiquement la reconduction de la série pour deux saisons supplémentaires.

Le 24 novembre 2007, Heroes est de retour pour une saison 2 aux résultats un peu plus mitigés : sans pour autant être un échec colossal, les audiences baissent et ne rattrapent pas celles de la première saison. Cette même année, les scénaristes se mettent en grève : ils souhaitent que leurs contrats, négociés tous les trois ans, prennent en compte les évolutions du secteur, revalorisant leurs salaires en fonction des sorties DVD et des nouveaux supports de diffusion sur Internet. Leur démarche, extrêmement rare aux Etats-Unis, est supportée par la Writers Guilde of America, le syndicat dont tous les scénaristes sont membres. Ce dernier réclame avant tout un plus grand respect pour la profession, historiquement lésée par l’industrie du cinéma. Tim Kring fait le choix de se ranger du côté des scénaristes, altérant considérablement la qualité de sa série.

heroes-scenaristes-greve

Devant le manque de scénaristes disponibles pour développer les épisodes, Kring réduit la saison, la faisant passer de 24 à 11 épisodes. Le scénario est modifié et l’histoire simplifiée : on retrouvera le récit original dans les bonus des DVD de la série. La lassitude des spectateurs se fait vite sentir et au final, la seconde saison aura regroupé 2 millions de téléspectateurs en moins par rapport à la première. La série est tout de même reconduite mais certains chapitres sont mis de côté. Durant la 3e saison, NBC choisira de remplacer les producteurs exécutifs, jugés responsables de l’orientation artistique du show et donc des baisses d’audiences récurrentes. En agissant de la sorte, la chaîne pense permettre à la série de repartir du bon pied et pourtant les audiences continuent de chuter. En fin de compte et malgré les efforts de la chaîne, la série est annulée après sa 4e saison.

Il faudra attendre 2014 pour assister au retour de Heroes. La série, sous-titrée Reborn (Renaissance), a droit à un teaser de 20 secondes qui récolte des millions de vues en quelques heures. Petit à petit, le casting est révélé, le scénario dévoilé et les premières images partagées sur les réseaux sociaux.

heroes-reborn-poster

Pourtant au vu de l’échec de la première série, rien ne permettait d’imaginer un retour pour l’oeuvre de Tim Kring mais c’était sans compter sur la nouvelle popularité des super-héros. NBC qui, depuis quelques années, subissait des baisses majeures d’audiences sur l’ensemble de ses programmes, a vu en le retour des super-héros une manière de retrouver une seconde jeunesse. En effet, les chaînes concurrentes comme CW rencontraient toutes un grand succès avec leurs nouvelles séries inspirées des comics Marvel ou DC Comics. C’est donc NBC qui est allé à la rencontre de Tim Kring pour lui demander de créer une série semblable à la première qui permettrait de regrouper les fans de la première heure et d’attirer de nouveaux spectateurs.

Un autre point à ne pas sous-estimer dans le grand retour de Heroes est l’importance des fans. Ces derniers, présents depuis les débuts de la série, n’ont jamais cessé de soutenir Tim Kring, même après l’annulation. De nombreuses pétitions ont été créées et envoyées à NBC et chacune des apparitions publiques de Kring était marquée par les demandes insistantes des fans pour un retour du show. Ils ont grandement participé à rendre la série culte et notamment en gérant sa communication sur Internet : chaque information concernant la série était relayée en masse et l’intérêt pour Heroes ne s’est jamais épuisé. En effet, sur l’année 2009, soit un an seulement avant son arrêt, Heroes était la série la plus téléchargée illégalement avec 55 millions de téléchargements.

Devant l’importance qu’a eue Internet dans la chute et la reconstruction de l’oeuvre de Tim Kring, le réalisateur et la chaîne télévisée ont souhaité créer un programme multimédia. Ainsi, en plus d’un sequel à la première série, une mini-série servant de transition entre Heroes et Heroes Reborn a été mise en ligne sur une application pour smartphone. En offrant différents contenus sur différents supports, Kring promettait une expérience inédite qui devait attirer les fans de la série et les simples curieux.

Tim Kring et NBC auront tenté le tout pour le tout pour protéger Heroes, cette série au potentiel immense. Malheureusement, la grève des scénaristes, les choix scénaristiques souvent incohérents et les chutes d’audiences auront eu raison de la série dans un premier temps avant qu’elle retrouve une seconde vie avec Heroes Reborn. En fin de compte, les fans ont gagné et si nous ne jugerons pas de la qualité de la nouvelle série, il est bon de noter que les spectateurs sont entendus par les chaînes de télévision. Pensez-vous que Tim Kring a eu raison de se battre pour Heroes ?

Les premiers sentiments sont toujours les plus naturels.

— Madame de Sévigné