13 187 personnes connectées

Découvrez l’histoire du Haka, cette danse ancestrale utilisée par les All Blacks pour effrayer leurs adversaires

Le Haka est une danse désormais célèbre pratiquée par les rugbymen néo-zélandais, mais pas seulement. Elle est aussi une véritable composante culturelle de la culture océanienne et une tradition ancestrale. SooCurious revient pour vous sur la signification de cette danse impressionnante.

Le monde connait désormais bien le célèbre Haka des All Blacks. Impressionnante, voire effrayante, cette danse a cependant une origine bien plus lointaine. Traditionnellement, les peuples océaniens la pratiquaient à diverses occasions, notamment lors de cérémonies, de fêtes de bienvenue ou avant de partir en guerre. Mais chaque tribu disposait d’une version différente, dont l’exécution, les gestes et les paroles variaient considérablement. Plus qu’une simple danse, le Haka avait une signification culturelle très forte et la réputation des différents clans reposait notamment sur leur aptitude à l’effectuer et sur son contenu.

 

Des représentations mettent déjà en scène le Haka dès le XIXe siècle : 

Haka-(1)

Haka-(4)

 

Parfois très violent dans son exécution, le Haka pouvait régulièrement être effectué par des hommes armés. Souvent, même, les paroles chantées par les danseurs contenaient des mots crus et insultants pour leurs adversaires. L’objectif était alors d’apeurer l’ennemi et de prendre sur lui un avantage psychologique.

Bien sûr, la signification et l’utilité du Haka ont évolué avec le temps, les moeurs et les traditions. Mais le rituel demeure une composante de la culture océanienne et il est encore pratiqué par des peuples issus de toute la Polynésie, avec une importance plus grande encore en Nouvelle-Zélande. Il contribue notamment à l’identité nationale des Néo-Zélandais et fédère des Maori jusqu’aux Anglo-Saxons. Il reste ainsi largement pratiqué à diverses occasions dans les écoles, les universités ou encore l’armée.

 

Une tribu maori réalise le Haka : 

Haka-(5)

Dans le sport, le Haka est plus récent que sa pratique ancestrale. Pratiqué depuis 1905 par les All Blacks, il fut un temps réservé aux matchs extérieurs de l’équipe nationale de Nouvelle-Zélande. C’est la première Coupe du monde de rugby, en 1987, qui marque la généralisation du rituel par les All Blacks. Depuis, plusieurs équipes nationales néo-zélandaises ont intégré le Haka à leur présentation d’avant-match, comme l’équipe de basket-ball ou l’équipe de rugby en fauteuil roulant, les Wheel Blacks.

 

Le Haka des All Blacks : 

Haka-(2)-

Haka-(3)-

Mais les All Blacks n’ont pas le monopole du Haka. Au même titre que tous les peuples océaniens le pratiquaient autrefois, d’autre nations polynésiennes l’ont adopté pour leurs équipes nationales. Ainsi, les équipes nationales de rugby des Fidji, des Samoa et des Tonga réalisent des variantes de cette danse effrayante.

 

Le Haka des All Blacks face à la France durant la Coupe du monde de rugby, en 2011 : 

Haka-13

Haka-12

Haka-11

Haka-10

 

Les postures du Haka des All Blacks et la signification du chant : 

Haka-6

Haka-7

Haka-8

Haka-9

 

Le Haka est un rituel terrifiant mais il est bien plus que cela. Il a une véritable histoire et une vraie signification culturelle. Si vous êtes intéressé par le sport, alors découvrez également comment cet adepte de wingsuit risque sa vie pour réaliser un exploit. Connaissiez-vous l’origine du Haka et sa signification ou pensiez-vous que cette danse n’avait qu’une dimension sportive ?

Accompagnez-nous sur les réseaux sociaux