13 148 personnes connectées

Voilà une solution simple et très efficace pour lutter contre l’obésité : il suffit de manger une pomme par jour

pomme-obesite

L’obésité est un fléau qui touche de plus en plus de personnes à travers le monde. Cela dit, des scientifiques américains ont peut-être trouvé un moyen de lutter contre cette maladie qui peut entraîner la mort : manger une pomme par jour serait un moyen efficace pour lutter contre le surpoids… On vous en dit plus !

Selon une étude scientifique états-unienne publiée dans la revue Food Chemistry, le meilleur moyen de lutter contre l’obésité résiderait dans le fait de manger une pomme par jour, la variété Granny Smith étant la plus efficace. Mais comment une simple pomme peut-elle prévenir d’une telle maladie ? A en croire les résultats obtenus par les chercheurs, il s’agit des composés non assimilables présents dans la pomme qui contribuent à développer la flore intestinale.

Ainsi, une fois la pomme ingérée, ses composés (des fibres diététiques et des polyphénols) agissent sur notre métabolisme, lequel nous fait ensuite nous sentir rassasié. Pour en arriver à cette conclusion, les scientifiques ont réalisé une série de tests sur des souris obèses et analysé les effets sur leur organisme par rapport à la variété de pomme ingérée. La Granny Smith s’est finalement avérée être celle contenant le plus grand taux de composés non assimilables.

obese-assis-banc

Giuliana Noratto, chargée d’étude, explique dans Food Chemistry : « Les résultats ont montré que la forte présence de Firmicutes, de Bacteroidetes, d’Enterococcus faecalis, de Colibacilles et de Bifidobacterium dans les excréments de pommes de culture était similaire aux taux présents dans les excréments des souris les plus maigres, avec une plus grande quantité d’acide butanoïque. Cela suggère que les composés non assimilables des pommes, et en particulier ceux de la Granny Smith, pourraient aider à rétablir l’équilibre intestinal perturbé en cas d’obésité. »

Cette étude pourrait également, selon les scientifiques, permettre de repérer les signes avant-coureurs de maladies résultant de l’obésité telles que le diabète, et d’en diminuer les premiers effets grâce aux composés anti-inflammatoires de la flore intestinale présents dans le côlon. Enfin, Giuliana Noratto rappelle à ce sujet que c’est « la nourriture que nous consommons qui détermine l’équilibre de la flore intestinale ». En résumé, il ne suffit pas d’une pomme par jour pour lutter contre l’obésité, il s’agit uniquement d’un moyen de plus pour éviter que cette maladie se manifeste.

femme-mange-granny-smith

personne-obese-choix-gateau-pomme

enfans-mangent-pommes

Cette étude est vraiment intéressante puisqu’elle met en lumière un moyen « simple » de lutter contre l’obésité et les maladies qui en découlent. Nous, on ne peut qu’encourager les chercheurs à continuer de travailler dans ce sens afin que le nombre de personnes en surpoids diminue au fil des années. Cela dit, une pomme par jour ne suffit pas, il faut également être vigilant sur son alimentation quotidienne. Est-ce que ce genre de découverte est susceptible de vous faire changer vos habitudes alimentaires ?

Ces articles vont vous plaire

— Simone Weil

Parmi les êtres humains, on ne reconnaît pleinement l’existence que de ceux qu’on aime