12 399 personnes connectées

Contemplez les paysages du Grand Canyon, ce monument naturel à la beauté gargantuesque

C’est peut-être l’un des lieux les plus connus du monde. Le Grand Canyon, ce parc national se situant en Arizona, a été reconnu en 1979 comme faisant partie du patrimoine mondial de l’humanité par l’UNESCO. Fondé en 1919, le parc accueille chaque année plus de quatre millions de visiteurs. Le DGS vous propose de connaître un peu mieux ce monument naturel américain. 

Situé dans le sud-ouest des États-Unis, dans l’État de l’Arizona, le Grand Canyon fascine depuis toujours par sa singularité et la diversité de ses paysages. Il n’est pas le plus profond ou le plus haut canyon américain, mais il offre aux visiteurs des points de vue à couper le souffle. Son nom vient de ses dimensions exceptionnelles (en anglais, « grand » signifie à la fois immense, imposant, grandiose et superbe). Il s’étend sur 450 km entre les lacs Powell et Mead et est profond de 1 300 m.

Ses gorges ne sont pas les plus profondes mais elles sont remarquables pour leurs couches géologiques visibles. Les géologues restent fascinés par ces versants rougeoyants. Chaque strate symbolise l’évolution du paysage américain et le passage du Colorado, qui érode la roche. Ce qui fascine le plus dans le Grand Canyon, c’est la richesse de son histoire. Il en dit beaucoup sur les changements connus par le territoire américain.

L’histoire géologique de ce canyon remonte à la nuit des temps. Jusqu’à 1,7 milliard d’années précisément. C’est à cette époque que les roches sédimentaires en place se sont métamorphisées sous l’action des fortes pressions et de la chaleur du magma. Un peu plus tard, 4 000 m de sédiments et de lave se sont accumulés dans une mer peu profonde. Puis, la formation rocheuse s’est soulevée et déformée pour devenir une chaîne de montagnes. S’ensuivit une longue période d’érosion, ce qui explique les nombreuses strates sur la roche.

visu-grand-canyon-3

Cependant, les scientifiques ont des avis divergents sur la création du Grand Canyon. Pour certains, cela est dû au fleuve Colorado qui aurait érodé successivement les parois. A cela s’ajouterait l’activité volcanique et les coulées de lave. Pour d’autres, il serait plus vieux que ce que l’on pense et il aurait commencé sa formation au temps des dinosaures… Ce qui force le respect, c’est que ce lieu a survécu à énormément d’aléas : des tremblements de terre violents et des éruptions volcaniques. Après tant d’années le Grand Canyon est toujours là, pour le plus grand plaisir des touristes.
En plus d’offrir des points de vue sublimes et multiples, grâce à sa formation géologique, le parc national du Grand Canyon abrite un écosystème très riche et varié. 355 espèces d’oiseaux, 89 de mammifères, 47 de reptiles, 9 d’amphibiens, 17 de poissons, ainsi que des milliers d’espèces d’invertébrés sont recensées dans le parc, ce qui est énorme. On peut notamment observer le condor de Californie, cet oiseau majestueux qui est assez rare. L’espèce a été réintroduite dans les années 90. Concernant la flore, les visiteurs peuvent contempler de nombreuses espèces. Les différentes parties du parc n’ont pas le même ensoleillement ni le même climat. La rive nord étant plus humide et froide, on va y trouver beaucoup de conifères, qui s’adaptent bien à l’altitude et au froid. La rive sud est quant à elle plus aride. La végétation est donc adaptée à la sécheresse : cactus, pins parasols et genévriers de l’Utah.

visu-canyon-13

L’ouest du parc fait partie du désert des Mojaves, donc la végétation est sèche (arbustes et plantes résistantes). Enfin, le Grand Canyon présente un intérêt aussi bien pour les visiteurs sportifs et les gens contemplatifs. Pour les marcheurs, il est possible de faire de la randonnée en descendant dans les gorges (la remontée est au retour, ce qui peut être dangereux). Le parcours est à la fois sublime et intense. Pour les amateurs de paysages, la passerelle en verre appelée  » Grand Canyon Skywalk  » est un passage obligé. Elle permet de marcher à 1 300 m au-dessus du vide en toute sécurité (la plateforme pèse 500 tonnes). Certains puristes regretteront que le paysage soit un peu dénaturé par cette installation.

visu-canyon-12 visu-canyon-11 visu-canyon-10 visu-canyon-9 visu-canyon-8 visu-canyon-7 visu-canyon-6 visu-canyon-5 visu-canyon-4 visu-condor-canyon visu-grand-canyon-3 visu-grand-canyon-2
visu-grand-canyon-1 visu-shutter-canyon-4Le Grand Canyon avec le Colorado en contrebas via Shutterstock

visu-shutter-canyon-3Le Grand Canyon rougeoyant via Shutterstock

visu-shutter-canyon-2Belle vue du Grand Canyon via Shutterstock

visu-shutter-canyonUn coucher de soleil au Grand Canyon via Shutterstock

Pour les États-Unis, le Grand Canyon reste un atout maître pour le tourisme. Ce monument naturel est l’un des symboles du grand territoire américain, dans tout ce qu’il a de plus sauvage et grandiose. S’il résiste à l’action du temps et aux aléas, le danger serait que l’activité humaine vienne abîmer ce temple rocheux. Des travaux sont d’ailleurs prévus pour aménager un restaurant de luxe, un musée ainsi qu’un espace de rencontre près de la passerelle. Avant que cela n’arrive, courez visiter cette vedette américaine. Pour de plus longues vacances, l’État du Colorado recèle des trésors de paysages à voir absolument.