12 249 personnes connectées

Google achète le géant de la robotique Boston Dynamics : un pas de plus vers la démocratisation des robots ?

google-rachete-le-geant-de-la-robotique-boston-dynamics-un-pas-de-plus-vers-la-democratisation-des-robots-uen

Alors que Google a déjà des positions bien ancrées dans le domaine informatique, la firme ne se repose pourtant pas sur ses acquis et continue même d’étendre ses domaines d’activités avec l’achat du géant de la robotique Boston Dynamics. Mais alors, peut-on penser à une démocratisation de ces robots initialement destinés à l’usage militaire ? DGS vous en dit plus sur cette acquisition hors norme qui réunit deux titans de l’industrie de pointe américaine.

C’est officiel, Boston Dynamics est depuis vendredi 13 décembre 2013 la propriété de Google, qui assoie ainsi un peu plus sa volonté de se renforcer dans le secteur de la robotique, après le rachat de 7 start-ups appartenant à ce même domaine. Créée en 1992 par un ingénieur du MIT de Boston, l’entreprise de robotique du Massachusetts est à l’origine de robots qui ont d’ores et déjà marqué les esprits tels qu’Atlas qui concourt au Darpa Robotics Challenge qui prendra fin le 21 décembre 2013.

De son côté, la firme de Larry Page n’a pas communiqué outre mesure sur cette transaction titanesque et aucun montant n’est à ce jour connu concernant le rachat de Boston Dynamics. La seule information notable à avoir émané de Google concerne l’avenir de la division robotique de la firme : il n’y aura pas d’extension consacrée au développement de la robotique militaire. Côté personnel, Andy Rubin qui travaillait auparavant sur le développement d’Android, a été nommé à la tête de cette nouvelle branche. Ce dernier s’est d’ailleurs montré très enthousiaste sur son compte Tweeter à la suite de ce rachat, déclarant : « L’avenir s’annonce fantastique ! »

google-rachete-le-geant-de-la-robotique-boston-dynamics-un-pas-de-plus-vers-la-democratisation-des-robots1

Enfin, fort des robots ultra-perfectionnés de Boston Dynamics, il y a fort à penser que Google devrait aisément s’installer comme un leader incontesté du marché de la robotique. Rappelons tout de même qu’outre Atlas, l’entreprise du Massachusetts dispose également du robot le plus rapide du monde (Cheetah) ainsi que de ses très célèbres quadrupèdes, LS3 et LittleDogGoogle semble donc promis à un avenir glorieux après cette acquisition !

google-rachete-le-geant-de-la-robotique-boston-dynamics-un-pas-de-plus-vers-la-democratisation-des-robots2

google-rachete-le-geant-de-la-robotique-boston-dynamics-un-pas-de-plus-vers-la-democratisation-des-robots3

Ce rachat, qui peut paraître assez surprenant de prime abord, nous pousse à croire que l’ambition de Google est de démocratiser la robotique dans nos vies quotidiennes. Du moins, la position de la firme dans le secteur robotique se renforce davantage avec cette importante acquisition ! À la rédac’, en tant que grands fans de Boston Dynamics, on se réjouit de ce rachat qui laisse présager de bonnes choses pour le futur. Pensez-vous que d’ici quelques années Google sera en mesure de commercialiser des robots destinés directement aux besoins des usagers ?

Ces articles vont vous plaire

— @DailyGeekShow

Le mur de Berlin, “Mur de la honte”, qui a séparé des familles pendant 28 ans, a été construit en une nuit le 12 août 1961.