13 921 personnes connectées

Cette animation cauchemardesque dépeint l’horreur qu’ont vécue les victimes du génocide arménien

Cent ans après le génocide arménien, le studio de design argentin 2veinte réalise une animation poignante et émouvante pour rendre hommage aux victimes. Les images en noir et blanc expriment l’horreur des faits et le traumatisme vécu par les Arméniens à cette époque. Le message que veut passer la vidéo est clairement exprimé à la fin : « Reconnaissez le génocide arménien ». 

Cette animation, réalisée par le studio de design argentin 2veinte, rend hommage aux victimes du génocide arménien, à l’occasion du centenaire de l’horrible évènement. En avril 1915, le Comité Union et Progrès (CUP) qui dirige l’Empire ottoman, alors engagé dans le Première Guerre mondiale aux côtés des Empires centraux, planifie l’extermination de tout le peuple arménien qui vit alors sur le territoire de l’actuelle Turquie.

genocide-armenien-7

Environ 1 500 000 Arméniens périssent suite aux déportations, famines et massacres orchestrés par les dirigeants au pouvoir. Cette organisation est mise en oeuvre localement par les responsables qui rassemblent les administrés arméniens, ensuite emmenés dans le désert, dans ce qu’on appelle les marches de la mort.

Les soldats et gendarmes ottomans qui les escortent assassinent eux-mêmes les prisonniers ou laissent les groupes de bandits armés, majoritairement kurdes, s’en occuper. Parmi eux, un groupe de criminels libérés à cette fin et qui constitue l’Organisation spéciale.

genocide-armenien-2

En avril 2015, 100 ans après les évènements, le génocide est reconnu par 24 pays. C’est-à-dire que ces pays s’accordent pour reconnaître l’existence de l’extermination planifiée du peuple arménien. Cependant, tout le monde n’est pas d’accord avec cette idée qui fait l’objet de débats et de controverses, et notamment en Turquie où l’existence d’un tel massacre est niée. Ainsi, l’auteur de la vidéo, Pablo Gostanian, veut continuer de se battre pour qu’existe cette reconnaissance partout dans le monde et notamment en Turquie.

L’animation en noir et blanc illustre le traumatisme qu’ont vécu les victimes et que vivent les générations qui les succèdent. Il y dénonce non seulement l’horreur de l’évènement mais aussi les conséquences dévastatrices du génocide qui font revivre quotidiennement aux Arméniens les atrocités du massacre.

genocide-armenien-3

D’ailleurs, l’animation commence par une citation de Cormac McCarthy, un écrivain américain : « Scars have the strange power to remind us that our past is real », ce qui signifie en français « La peur a l’étrange pouvoir de nous rappeler que notre passé est réel ».

Par là, Pablo Gostanian veut signifier aux pays qui nient l’existence du génocide qu’il a été bien réel et que cette peur profonde des victimes et de leur progéniture témoigne d’un traumatisme horrible qui a eu lieu pour tout un peuple. La vidéo se termine par ces mots : « Recognize the Armenian Genocide » soit « Reconnaissez le génocide arménien ».

genocide-armenien-4

genocide-armenien-5

genocide-armenien-6

genocide-armenien-7

genocide-armenien-8

genocide-armenien-9

genocide-armenien-10

genocide-armenien-11

genocide-armenien-12

genocide-armenien-13

genocide-armenien-14

genocide-armenien-15

genocide-armenien-16

genocide-armenien-17

genocide-armenien-18

genocide-armenien-19

genocide-armenien-20

genocide-armenien-21

genocide-armenien-22

genocide-armenien-23

genocide-armenien-24

genocide-armenien-25

genocide-armenien-26

genocide-armenien-27

genocide-armenien-28

genocide-armenien-29

genocide-armenien-30

genocide-armenien-31

genocide-armenien-32

genocide-armenien-33

genocide-armenien-34

genocide-armenien-37

Cette animation est vraiment émouvante et témoigne avec justesse de ce qu’ont vécu les victimes du génocide arménien. Leur rendre hommage, se souvenir d’eux est essentiel pour que l’histoire ne se répète pas. D’où le fait que Pablo Gostanian tient à ce que le génocide soit reconnu par tous et notamment par la Turquie. Si vous avez aimé cette animation engagée, alors n’hésitez pas à découvrir celle réalisée par des étudiants français en hommage à Lotte Reiniger, la réalisatrice du premier film animé européen.

Accompagnez-nous sur les réseaux sociaux