13 717 personnes connectées

En réactivant un gène, ces scientifiques ont soigné le cancer colorectal chez des souris en seulement 6 mois

Les médecins traitent très souvent le cancer avec des médicaments et traitements qui s’attaquent directement aux cellules atteintes, mais n’y aurait-il pas un moyen bien plus efficace de lutter contre le cancer ? Une équipe de scientifiques vient de découvrir une nouvelle méthode pour traiter le cancer colorectal des souris : cibler les gènes ! En effet, en réactivant un seul gène, ils ont réussi à transformer les cellules cancéreuses en tissus sains, et ce, en très peu de temps. SooCurious vous en dit plus sur cette avancée révolutionnaire dans la lutte contre le cancer.

Près de 700 000 personnes dans le monde meurent du cancer colorectal chaque année, faisant de lui un des cancers les plus meurtriers (après celui du poumon, du foie et de l’estomac). Malgré ces chiffres, ce cancer, très répandu, n’a que des traitements à des stades avancés qui s’avèrent toxiques et inefficaces.

scientifique-gene-genome
Une scientifique qui touche à de l’ADN via Shutterstock

Les chercheurs se sont donc attardés sur un autre moyen de soigner cette maladie. Ils ont constaté que 80 à 90 % des tumeurs colorectales contenaient la même mutation du gène. Ils ont donc tout simplement cherché à renverser cette mutation (au niveau du gène P53) pour voir ce qui se passerait. Pour ce faire ils ont donc traité les souris avec un cancer colorectal (au niveau du côlon) en ne s’attaquant pas aux cellules cancéreuses mais au gène.

Ainsi après réactivation d’un seul gène, les souris présentaient des fonctions intestinales de nouveau normales, après seulement quatre jours. Au bout de deux semaines, les scientifiques ont donc réussi à transformer des cellules cancéreuses en tissus sains. Et après un suivi de six mois, les souris n’avaient plus de trace d’un cancer. Cette découverte pourrait donc conduire à de nouveaux traitements pour soigner une variété de cancers.

gene-reactivation-colorectal-cancer-cells-normal-tissue

Cela ne signifie pas nécessairement que les chercheurs ont trouvé un remède pour le cancer colorectal. Ils doivent encore s’attarder sur les conséquences plus larges de traitement et déterminer pourquoi il est si efficace chez la souris. Ensuite, ils pourront penser à l’adapter pour les traitements humains. Cette nouvelle approche peut pourtant avoir de grandes implications dans le traitement du cancer à plus large échelle. « Si nous pouvons définir quels types de mutations et changements sont impliqués dans la croissance de la tumeur, nous serons mieux équipés pour identifier les traitements les plus appropriés pour les cancéreux », explique Lukas Dow du Weill Cornell Medical College, principal auteur de l’étude. Le travail reste donc long mais prometteur.

 

Incroyable ! Les scientifiques ont peut-être trouvé le moyen de soigner le cancer de manière rapide et efficace. Nos gènes sont encore une fois la clé ! A la rédaction, on espère grandement que ces résultats prometteurs sur les souris aideront les chercheurs à mieux aider les malades. Pensez-vous que faire des expériences sur des animaux soit nécessaire ou croyez-vous que, même pour des progrès significatifs, il ne faut pas mettre en péril la vie d’autres espèces ?

Ces articles vont vous plaire

Si nous osons dire la vérité sur le passé, peut-être oserons-nous dire la vérité sur le présent.

— Ken Loach