12 030 personnes connectées

19 super-héros dotés de pouvoirs si ridicules que personne n’en voudrait

Vous avez toujours rêvé d’avoir des super-pouvoirs ? Peut-être devriez-vous y réfléchir à deux fois car si voler ou être super fort peut être tentant, sachez que le sort s’est acharné sur plusieurs personnages de comics. En effet, quelques-unes des créations de DC Comics et Marvel ont étés dotées de capacités pour le moins originales, voire complètement nulles. SooGeek vous dévoile les pires super-pouvoirs de l’histoire des comics.

 

Comme dévoilé dans Geekologie, certains personnages n’ont vraiment pas eu de chance dans la grande loterie des super-pouvoirs. Bouncing Boy, Gin Genie ou Cypher ne sont que quelques-uns des super-héros malchanceux : que ce soit au moment de la découverte de leurs pouvoirs ou tout au long de leur carrière, certains protagonistes des univers DC Comics et Marvel ont dû faire avec des capacités plutôt gênantes ou franchement énervantes.

 

Le Fauve

the-beast

Que ce soit dans les comics ou dans les dernières adaptations cinématographiques, ce membre des X-Men a dû faire avec une transformation pour le moins gênante. En effet, si sa mutation lui apporte une force surhumaine qu’il mêle à une grande intelligence, le Fauve est avant tout un grand monstre bleu. Difficile de faire plus voyant et pourtant, au début, sa mutation n’affectait que ses pieds. Souhaitant modifier ce trait physique qu’il considérait comme honteux, il s’est lancé dans la recherche d’un remède. Malheureusement, les conséquences de son travail furent catastrophiques : le liquide qu’il s’injecta encouragea sa mutation, finissant de le transformer en la bête que nous connaissons tous.

 

Dummy

dummy

Si les capacités de camouflage de ce super-vilain sont surprenantes, il y a fort à parier qu’elles ne font pas partie de celles que vous souhaitez obtenir. A la tête d’un groupe criminel, Dummy est capable de devenir totalement immobile en cas de danger. Grâce à son physique peu gracieux, il peut ressembler à une marionnette et ainsi passer inaperçu. Selon les histoires de DC Comics, il s’agit soit d’un jouet devenu humain, soit d’un homme de petite taille. De son vrai nom Danny, il a été membre des plus grandes organisations criminelles de l’univers de DC grâce à son intelligence largement supérieure à la moyenne. Malgré tout, il est quotidiennement appelé Dummy (Marionnette), ce qui l’agace plus que tout au monde étant donné qu’il est inlassablement ramené à sa condition physique.

 

Black Bolt

black-Bolt

Création de Marvel Comics, le leader des Inhumans du nom de Black Bolt possède un pouvoir extraordinaire. En effet, le seul son de sa voix peut faire bouger des montagnes et il lui suffit d’une déclaration pour détruire une planète. Si jusque-là l’aspect impressionnant de ce personnage est renforcé par sa capacité, un problème survient toutefois quand il tente de communiquer. Condamné à être celui qui détruira le monde, il se doit de rester muet en permanence.

 

Vibe

vibe

Certains personnages comme Vibe n’ont pas spécialement été créés pour les bonnes raisons et leurs pouvoirs sont affectés par le manque d’imagination de leurs auteurs. Ici, le héros fut créé en 1984 pour surfer sur le retour du breakdance. Au programme, tenue colorée, lunettes de soleil et attitude super cool. Son pouvoir était de lancer des petites vibrations soniques contre ses adversaires, reprenant le phénomène lié à la musique. Heureusement, le personnage a évolué et Francisco « Cisco » Ramon, de son vrai nom, est devenu un membre important de l’univers DC Comics si bien qu’aujourd’hui, il fait partie des héros à grand potentiel de la série télévisée The Flash.

 

Color Kid

color-kid-image

 

Color Kid est de ces héros aux pouvoirs vraiment frustrants : il a la capacité de changer la couleur des objets et si ce don peut se révéler très pratique dans certaines situations de la vie quotidienne, il reste quelque peu inutile sur un champ de bataille.

 

Rainbow Girl

rainbow-girl

Rainbow Girl est dotée d’une capacité embêtante : chacune de ses humeurs s’affiche sur un arc-en-ciel qui fait le tour de sa tête. Ainsi, toutes ses sautes d’humeur sont visibles de tous. Heureusement, avec le temps le personnage fut développé plus en profondeur et on lui rajouta un bouclier fait de phéromones permettant d’influencer les humeurs des autres protagonistes tout en leur altérant la vue de façon à ce qu’ils soient impressionnés par l’aspect physique de l’héroïne.

 

Goldstar

gold-star

Il existe trois personnages de DC Comics portant le même surnom mais celui qui nous intéresse est celui qui, à la vie civile, se prénomme Ernest Widdle. Avec pour seule envie d’encourager l’héroïsme et la gentillesse dans l’univers, il est doté d’une bonne morale et de la capacité d’envoyer des « vibrations de gentillesse ». Si l’idée part d’une bonne intention il est bon de noter que, même dans ses comics, il se fait régulièrement vaincre par ses ennemis.

 

Section 8

section-!

Cette fois-ci, ce n’est pas seulement un personnage qui surprend le lecteur, mais toute une équipe. La Section 8 est dirigée par Sixpack, un homme alcoolique qui pense réellement être le plus grand des super-héros. Il combat ses ennemis imaginaires à l’aide de bouteilles brisées. Dans son étonnante quête de justice il est accompagné par Defenestrator qui, vous l’aurez compris, défenestre ses ennemis grâce à la fenêtre qu’il emporte partout avec lui. Jean de Baton fait aussi partie de l’équipe : cette caricature du Français passe à l’attaque à l’aide d’une baguette de pain et lance des oignons. Evidemment, la Section 8 ne se prend pas au sérieux, le terme étant tiré du jargon militaire et désigne les éléments inaptes au service pour cause de problèmes mentaux.

 

Razorback

razorback-personnage

Une fois de plus, c’est de Marvel que nous vient ce personnage au drôle de pouvoir. En plus d’être un ingénieur et un excellent combattant, Razorback peut conduire toutes sortes de véhicules, de la moto au camion en passant par les avions. Si cette capacité semble assez réaliste, il est tout de même étonnant qu’elle soit présentée au lecteur comme un super-pouvoir.

 

Almighty Dollar

almighty_dollar

Terriblement riche, J. Pennington Pennypacker s’est offert en 1991 un séjour dans le camp Runamuk, supposé l’aider à avoir confiance en lui. Malheureusement, derrière les murs du camp se cachait en réalité un terrible secret : des scientifiques y menaient des expériences sur les malheureux volontaires. Leur but était de créer un être surpuissant mais les résultats sur ce personnage de Marvel furent plutôt surprenants. Une fois réchappé de ce terrible endroit, il découvrit qu’il était capable de lancer des pièces de monnaie du bout de ses doigts.

 

S’il nous arrive de critiquer les super-héros les plus populaires, il est bon de se rappeler que certains, plus discrets, ne sont vraiment pas gâtés. Toutefois Marvel et DC Comics ont su, avec le temps, faire évoluer leurs personnages et leurs pouvoirs pour compenser des débuts compliqués. D’après vous, quel super-héros est doté du pouvoir le plus ridicule ?

Ces articles vont vous plaire

Un homme est bien fort quand il s’avoue sa faiblesse

— Balzac