13 684 personnes connectées

Ce gadget permet aux diabétiques de mesurer leur taux de sucre sans piqûre

En 2016, 382 millions de personnes sont diabétiques dans le monde. Et qui dit diabète, dit petites piqûres quotidiennes afin de surveiller le taux de sucre dans le sang. Heureusement, la recherche permet de faciliter la vie des diabétiques. Des chercheurs de l’école d’ingénieurs de l’université de Cardiff ont ainsi conçu un petit glucomètre qui se colle sur la peau.

Pour surveiller leur taux de glycémie, la plupart des diabétiques doivent extraire de leur sang. Ils sont ainsi obligés de se piquer plusieurs fois par jour, ou de s’insérer des petits dispositifs de surveillance continue dans la peau. Pour y remédier, les chercheurs de l’école d’ingénieurs de l’université de Cardiff ont inventé un dispositif qui se colle discrètement sur la peau.

glucometre-1
Un glucomètre conventionnel

Le glucomètre fonctionne avec des micro-ondes, les mêmes qui sont utilisées pour les fours et les téléphones portables. Néanmoins, explique le docteur Adrian Porch, le niveau des micro-ondes ne représente rien du tout comparé à ceux des téléphones portables et des fours. Elles sont donc sans danger. Les données collectées peuvent être surveillées en continu sur un ordinateur ou sur une application mobile. Plutôt pratique, n’est-ce pas ?

« Notre dispositif est non invasif, il ne requiert pas d’extraction de sang à part au premier réglage », explique le docteur Adrian Porch. Le professeur Stephen Luzio, de l’école de médecine de l’université Swansea, réalise des recherches cliniques sur le diabète, et supervise des essais du prototype sur plus de 50 patients. « Les patients sont très contents », explique-t-il. « Le gros problème avec les mesures de glucose pour les patients, c’est qu’ils n’aiment pas se piquer les doigts. Ils montrent beaucoup d’intérêt pour cette invention. »

glucomètre-2

Le projet a été lancé en 2008. En mai 2016, l’équipe a déclaré que le produit pourrait être sur le marché d’ici 5 ans, sous réserve de nouveaux investissements. On croise les doigts pour que le projet soit financé et commercialisé ! D’autres solutions existent pour libérer le quotidien des enfants diabétiques, des chercheurs ont par exemple créé un pancréas artificiel.

Ces articles vont vous plaire

En 1950, l’Inde a refusé de participer à la Coupe du Monde de Football parce qu’il fallait porter des chaussures

— @DailyGeekShow