12 385 personnes connectées

Gabriel illustre sa dépression dans une série de photographies saisissante

Souvent les artistes s’inspirent de leurs expériences personnelles et de leur vécu pour imaginer leurs œuvres, y compris quand la dépression les touche. Fléau de notre société, il a pourtant inspiré à un photographe suédois une série de clichés. Minimalistes mais symboliquement forts, ils décrivent en images ce que ressent une victime de cette maladie et nous plonge inconsciemment dans ce quotidien parfois très sombre. 

Pouvant toucher toute personne quelle que soit sa condition, son sexe ou son âge, la dépression est une maladie difficile à expliquer et à mettre en lumière. Émotions négatives, isolement et sentiment d’incompréhension rythment les journées des victimes de ce mal. Autant d’éléments pourtant complexes à mettre en scène qui sont au cœur de The Blue Journey, l’étonnante série photographique de Gabriel Isak.

Ce photographe suédois lui même touché par la dépression s’est inspiré pour ces mises en scène de ses observations sur les symptômes de la dépression mais aussi de son propre vécu. « J’ai commencé à travailler sur cette série après avoir fait face à la dépression pendant environ sept ans. Mon subconscient a inspiré la plupart des images de la série car ils se sentent tous comme de petits souvenirs de ce que j’ai traversé pendant ma dépression. À mi-parcours de la série, j’ai également été inspiré par le peintre Magritte, ainsi que l’ère surréaliste. »

Devant un fond bleu et apaisant, un sujet anonyme se tient toujours seul, tranchant avec le calme du décor. Souvent de dos ou caché par ses cheveux, le modèle traduit l’isolement qui touche chaque victime et le désir de se cacher malgré le bleu environnant du quotidien. La pensée négative est quant à elle traduite par plusieurs symboles récurrents comme la couleur noire, le corbeau ou le vent. Le tout est pris sous une lumière naturelle comme pour donner une vision de ce que perçoit la victime, à savoir des couleurs ternes et des lumières sombres.

A la fois puissante, simple et troublante, The Blue Journey est une série qui perturbe tout en nous aidant à mieux comprendre la dépression vue de ceux qui la subissent. Exutoire qui a permis à son auteur de révéler son talent, l’oeuvre compte parmi les rares à mettre en avant ce sujet et elle le fait avec brio. Et Gabriel Isak espère transmettre un message avec celle-ci :  » Je veux que le spectateur interagisse avec les sujets et leur monde interne, ceux qui sont dépeints dans mes images. Cela lui permettra de réfléchir sur son propre cheminement. « 

Ces articles vont vous plaire

Conquérir sa joie vaut mieux que de s’abandonner à sa tristesse.

— André Gide