13 082 personnes connectées

Ce robot astronaute a été conçu pour remplacer les humains dans les missions spatiales les plus périlleuses

La technologie étant en perpétuelle évolution, ses applications sont de plus en plus nombreuses et novatrices. Ainsi, la Russie développe actuellement un robot capable de remplacer les cosmonautes humains lors de missions périlleuses. SooCurious vous présente cette remarquable innovation.

Le 13 février 2016, une entreprise russe financée par l’Etat, Android Technics, présentait deux nouveaux robots. L’un deux, Fyodor, est voué à remplacer les cosmonautes en mission sur la Station spatiale internationale (ISS), en les remplaçant dans les tâches les plus périlleuses. Parmi celles-ci, les sorties spatiales, actuellement limitées à huit ou neuf heures par individu.

Fyodor-1

Doté d’un torse et de deux bras, Fyodor pourra reproduire les actions d’un astronaute qui contrôlera le robot de l’intérieur de la station. Le technicien sera muni d’un combinaison spéciale qui lui permettra d’effectuer les tâches désirées. Mais Fyodor est aussi censé pouvoir travailler en autonomie.

Jusqu’ici, au cours de tests en voiture, le robot s’est montré capable de conduire une automobile tout en identifiant les limites de la route et les autres véhicules. La prochaine étape pour les techniciens à l’origine de son développement, est de faire conduire une voiture par Fyodor de son point de départ jusqu’à sa destination sans aucune intervention humaine.

Fyodor-2

Reste que pour le moment, le dernier projet public d’Android Technics, SAR-401, un robot contrôlé à distance et qui devrait rejoindre l’ISS prochainement, est capable de réaliser 50 opérations différentes, mais est donc encore loin de pouvoir explorer une planète comme Fyodor devrait pouvoir le faire, de l’aveu même d’Alexander Permyakov, directeur d’Android Technics : « Fyodor est intéressant, notamment pour l’exploration de Mars ou de la Lune, où les robots peuvent déployer des stations de recherche, construire des infrastructures, assembler des générateurs électriques sans avoir besoin de la présence directe d’humains. »

L’intérêt d’un tel robot serait aussi de réduire le prix d’une mission d’exploration. Car l’envoi d’un androïde coûterait beaucoup moins cher que celui d’un vol habité vers Mars, par exemple. Explorer la planète rouge est également une mission bien trop périlleuse pour l’instant, compte tenu des radiations solaires qui bombardent Mars ou du manque d’oxygène dans l’atmosphère. Les robots, eux, ne sont pas exposés aux mêmes limites biologiques.

Fyodor-3

La Russie n’est pas la seule nation à miser sur les robots humanoïdes puisque la Chine a déjà présenté un robot du même type et que la NASA a elle aussi envoyé son Robonaut 2 à bord de l’ISS depuis 2011. Tout indique donc que l’avenir de l’exploration spatiale humaine sera robotisé.

Le développement de Fyodor est une réelle avancée technologique, mais également spatiale, et amorce un mouvement encourageant vers une colonisation humaine de son environnement. Si le cosmos vous intéresse, découvrez également 21 faits sur l’espace qui vous feront réaliser l’insignifiance de l’Homme.

Accompagnez-nous sur les réseaux sociaux